Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mardi 5 mai 2015

MA DERNIÈRE INVENTION

C'est un vélo qui annule la montagne. Ergonométrique, il maintient la position à l'horizontale quelle que soit l'angulation de la route.
En montée, le sang ne s'accumule plus dans la partie inférieure du corps, gênant la circulation de retour et en descente, le sang ne quitte pas les jambes qui en ont le plus grand besoin; son afflux intempestif ne menace plus le cerveau d'apoplexie.
Pour obtenir ce résultat qui va révolutionner la course en montagne, je monte à l'avant une fourche télescopique issue de ma recherche-développement. En descente, elle monte de façon à maintenir l'horizontalité du cadre, variant en permanence l'amplitude pour maintenir la position choisie. En montée, la correction intéresse la partie arrière qui doit se surélever. La difficulté est plus grande car le pédalier doit rester à la même distance de la selle quelle que soit la pente. Un système ingénieux de renvoi de couple a résolu le problème de façon très élégante, sans perte de puissance et sans toucher au braquet.
Le système est géré en continu par une électronique embarquée qui doit beaucoup à celle du Rafale; Nulle doute que ce nouveau vélo va , comme lui, être un grand succès à l'exportation, participer au redressement de notre balance commerciale, porter un coup sévère au vélo chinois et assurer le triomphe de nos coureurs dans les étapes de montagne du tour de France.

_____________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire