Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


jeudi 30 avril 2015

RÉPONSE À UNE QUESTION TOUTE BÈTE

« Pourquoi est-il plus facile à un politicien de gauche de passer à droite ou à l'extrême- droite qu'a un politicien de droite de virer à gauche?».


« Simple question de circulation: quand vous êtes sur une route très encombrée, il est facile de tourner à droite, mais très difficile de tourner à gauche. »
_____________

LE VIEUX ET LA VIEILLE

En voyant un vieux à vélo, déguisé en coureur, souffrir mille morts en grimpant une côte à 1%, je me disais: « quel pauvre idiot, parce qu'il a entendu que le sport, c'est bon pour la santé, il sacrifie ses dernières forces à une chimère. Avec 50 ans de retard et de tabagie, 30 kilos de trop, une coxarthrose, une gonarthrose, du diabète, de l'athéromatose, du cholestérol, de l'hypertension, du prostatisme, de la cataracte, des diverticules et j'en passe, pourquoi ne fait-il pas comme sa moitié qui, au coin du radiateur, compulse le catalogue de l'agence de tourisme TERRE ET MER en rêvant de croisières, de Venise, de Corfou, de théâtre pour le jour d'après l'enterrement de son idiot de mari ».

____________

PRIVATE JOKE OU L'HUMOUR NOIR DANS SON HORREUR

Cher ami borgne, encore un effort, maintenant que tu n'as plus le mauvais œil, perds ta mauvaise jambe et tu auras enfin « bon pied, bon œil ».

_____________

LE CONSEIL DU JOUR

Pour garder votre bien, gardez-vous du mieux.
____________

mercredi 29 avril 2015

LES BÉATITUDES NOUVELLES

 Le sermon sur la montagne, ce beau poème antique, a été très intelligemment détourné par une multinationale pour asseoir son pouvoir sur la conscience des malheureux en leur promettant, comme récompense de leur pauvreté, d'avoir faim de pitié, de justice, de paix, le bonheur dès qu'ils seront morts. Cela permettait aux riches, à ceux qui rendaient l'injustice, qui vivaient dans leurs palais épiscopaux, leurs archevêchés, qui faisaient et défaisaient les rois, de vivre grassement dans la soie et l'or, de prêcher l'humilité, la pauvreté, la chasteté, la pureté, l'obéissance, la résignation, le pardon. Aujourd'hui le réalisme prévaut, les bienheureux sont ceux qui, suivant l'exemple des théocrates, profitent, sans attendre un futur hypothétique, des bienfaits du moment. On peut dire:

  • -bienheureux les imbéciles, ils ne connaissent pas leur malheur.
  • -bienheureux les fous, ils ne savent pas ce qu'ils font.
  • -bienheureux les riches, le monde leur appartient.
  • -bienheureux les vieux, ils n'ont plus de temps à perdre.
  • -bienheureux les gourmands, ils aiment se faire plaisir.
  • -bienheureux les repus, ils digèrent en paix.
  • -bienheureux les salauds, ils font ce qu'ils sont.
  • -bienheureux les meilleurs, ils ont échappé au pire.



_________

LES PHÉNIX


Certains ont un si haute idée de leur petite personne qu'ils n'admettent pas que leur trépas les renvoient dans leur néant prénatal. Ils s'inventent une suite à donner à leur vitalité passagère qui les récompensera d'avoir été ce qu'ils furent, des mérites qu'ils se seront inventés et de l'adoration qu'ils auront témoignée à celui qui, les ayant sortis de rien, leur avait attribué une famille d'accueil en mal d'enfant.

________

mardi 28 avril 2015

UN CONSEIL

Si l'envie de rire vous saisit, ne la repoussez pas, vous aurez trop d'occasions de pleurer.

____________

ÇA, C'EST BEN VRAI

Le seul endroit en France où personne ne se plaint, c'est le cimetière!!!

_______________

CURIEUX, NON


Quand on a des idées, on n'arrive pas à s'endormir. Quand on tombe de fatigue, on tombe dans le sommeil.
 Conclusion: l'insomniaque est un penseur, plein d'idées, et l'hypersomniaque ,un travailleur reclus de fatigue.

____________

VOYAGES AUX PARADIS


L'odeur de l'herbe mouillée par la rosée du matin et la bave de l'escargot sur le chemin de Bourgogne s'enrichit de la senteur des fleurs des pommiers, des poiriers, des merisiers, des cerisiers. Il embaume de parfums le vent qui me sort d'un rêve où le ciel est du bleu de la mer turquoise, le sable a le doré du corail et où je nage avec le poisson-lune quand je ne m'envoie pas en l'air avec les poissons-volants.

____________

lundi 27 avril 2015

NOUVELLES D'ISLANDE

Nous avions laissé Jean-Marie Durant au moment où il s'élançait au dessus du cratère en fusion du volcan le BARDARBUNGA, exploit potentiel mais aléatoire, compte tenu du risque que certains trouvaient important. Nous étions sans nouvelles en raison de l'interruption des communications avec l'Islande, la perle des mers du Nord comme l'appellent les islandais, suite à l'émission de particules non radioactives par le volcan en ébullition.
Notre envoyé spécial nous donne la suite des évènements: Jean-Marie, une fois mis sur le fil, commença sa progression héroïque au dessus de l'océan de feu, de flammes et de projections en tout genre. Il disparut rapidement dans un nuage de fumée et c'est lui qui nous raconte la suite.
«Je marchais au radar, ne voyant rien. Mon balancier équipé d'une mise à niveau automatique m'assurait une stabilité optimale. Ma combinaison antithermique me procurait un confort très satisfaisant - encore une fois merci aux ingénieurs du CEA, ils ne font pas que la bombe - , son système antisismique me protégeait efficacement des secousses que les bombes volcaniques ne se privaient pas de m'infliger. Plutôt cahin que caha, j'avançais selon mon plan de vol et j'arrivais presque à mon terme quand la catastrophe arriva : le volcan s'égueula sous l'effet d'une explosion casi-thermonucléaire et le câble se rompit. Mais cela était prévu et le système de sécurité fonctionna à merveille- merci aux ingénieurs de la sécurité routière pour leurs conseils avisés- mon airbag en tissu de fibres de titane se gonfla, résista au choc, le parachute ascensionnel s'ouvrit à l'instant propice. Je posai sans souci particulier mon équipage au lieu de rendez-vous prévu avec ma fidèle équipe qui n'avait jamais, elle, doutée de ma réussite.»
La désincrustation de notre héros de son scaphandrier prit du temps car les premières couches avaient fusionné comme le nez d'une navette spatiale rentrant dans l'atmosphère. 6 heures furent nécessaires avant la libération de Jean-Marie qui nous parût marqué par l'épreuve.
«Quel sera votre plus grand souvenir?»
«Ce que j'ai vu au fond du cratère, au moment de l'explosion, mais je n'en dirai pas plus, j'en réserve la primeur au pape François à qui je vais demander une audience en urgence.»
«Qu'allez-vous faire en premier, maintenant?»
«Me confesser»
Et Jean-Marie s'en fut, visiblement troublé par sa vision des entrailles du volcan.
___________


dimanche 26 avril 2015

LA PRÉDICTION

Avec leurs paroles persuasives, leurs regards avenants, on leur aurait donné le bon dieu sans confession, mais il aurait fallu oublier leur lourd passif et:

-leurs échecs retentissants;

-leurs mensonges éhontés;

-leurs bilans truqués;

-leurs amis encombrants;

-leurs fréquentations douteuses;

-leurs casseroles encombrantes.

Les électeurs eurent bonne mémoire, et le pire pour eux, le mieux pour nous arriva, ils perdirent avec 49%.
_______________

UNE PENSÉE DE TITINE

Le temps est intraitable, rien ne l'arrête: le jour de la fin du monde aura un lendemain.

________

CONSEIL

La meilleure façon d'éviter les histoires, c'est de ne pas en faire.
__________

CONSEIL AUX ÉCRIVAINS, RÉALISATEURS

Pour faire un chef  d'oeuvre, avant de commencer une œuvre, soumettez-la à un critique.
________

samedi 25 avril 2015

UNE ÉTERNITÉ

Ceux qui y croient espèrent - une autre preuve de leur folie - y avoir droit, les autres n'en savent pas plus, c'est-à-dire rien et se contentent d'en parler. Ils la situent dans un passé lointain qui débuterait avant  l'histoire du temps et qui se prolongerait d'une façon indéfinie après sa fin, dans un futur qu'on ne peut pas imaginer.

Comme tous les problèmes insolubles, j'utilise ma méthode infaillible: diviser pour mieux sérier.

On doit comprendre d'abord que l'éternité n'est que relative à un moment donné ou pour une durée précise, ainsi:

-une minute est une éternité pour une seconde, un jour pour une heure , une année pour une semaine,  un siècle pour un an, un milliard d'années pour un siècle, mille milliards de siècles pour une minute etc., etc. ....

On peut remonter éternellement le temps, il sera toujours relatif.

Si l'éternité n'existe pas dans l'absolu et qu'elle n'est que relative, elle perd beaucoup de son sérieux en s'éloignant au fur et à mesure que l'on essaie de l'atteindre.

Conclusion: L'éternité est une chimère, une fiction, une invention qui nous fait perdre notre temps.

_______________

L'INJUSTICE

Alors que tout est bon chez lui, le cochon est le plus calomnié de nos animaux de compagnie.
____________________

UN REPAS DE GALA (suite et fin)

Je ne proposais qu'un seul vin  pour accompagner un repas aussi dense et j'avais sorti de sa réserve une bouteille de mon cru personnel. Je cultive quelques arpents de vignes au fond de mon potager, un cépage oublié. Je le travaille à la main, en culture raisonnée, le rendement est symbolique: 3 litres à l'are.

Je vinifie moi-même comme j'ai appris au Château Picratus: cueillette à la main droite, foulure au pied; première fermentation alcoolo-tabagique sous vide, deuxième maalo-lactique à l'air libre, deux ans à vieillir dans des cubitainers à usage unique. Vin d'exception avec du corps, de la tenue, de l'élégance, de la souplesse, et toutes les saveurs des confitures de tante Marie. Le levage de coude est suivi d'un instant de méditation de la part des amateurs.

Voila, cher ami ce que vous avez manqué. Je le regrette pour vous, il y a  des expériences qui marquent. Mes convives  n'en sont pas encore revenus et j'attends de leurs nouvelles.»

____________

vendredi 24 avril 2015

UN REPAS DE GALA : LE DESSERT

J'ai une vision personnelle du Succès, gâteau emblématique de la pâtisserie française, la meilleure du monde. Je prélève des œufs de fourmis  sur une fourmilière hyperactive; je réduis en bouillie (il n'y pas de jaune), je monte en neige très ferme. Je sucre avec de la betterave râpée et je fais cuire à feu doux dans la cendre du feu de cheminée qui avait été maîtrisé sans difficulté avec l'aide des pompiers du canton. Pour la pâte macaronée, j'utilise les amandes des noyaux de prunes mirobolantes après en avoir neutralisé le cyanure que je conserve pour un emploi futur. Je dilue la poudre d'amande avec une farine de coquilles d'huître et de sciure de bois d'érable naturellement sucré  avec la quantité nécessaire de graisse récupérée sur le ragondin qui décidément aura eu une fin bien employée. Je dresse le gâteau en alternant une  couche de macaron, une couche de meringue et une couche de crème au beurre que je fais à la dernière minute car très périssable. Je reste classique et remplace seulement le beurre par du Gervita dont j'ai toujours un pot en réserve. Mon effort terminal fut salué par un silence qui en disait long sur la satisfaction générale.
_____________

jeudi 23 avril 2015

L'ÉVIDENCE DU JOUR

Dans la vie, on est indispensable pour jouer son propre rôle. C'est normal, on n'est pas interchangeable et, de plus, qui voudrait vivre dans la peau d'un autre qui ne serait pas soi-même?

________

LE CONSEIL DU JOUR

À défaut de bien faire, vous pourriez mieux faire en vous y reprenant à deux fois: la première fois avec du recul, la deuxième avec de la hauteur, mais que cela ne vous empêche pas de ne pas en finir avant de savoir la suite à donner.

_____________

UN REPAS DE GALA (suite)

Comme promis, je continue de vous faire venir l'eau à la bouche par le plat de résistance. 

Il était à base de gibiers d'eau, et ce fut une surprise pour les invités peu habitués à déguster de tels bestioles. Je leur présentais un civet de ragondin fourré d'une farce de rat musqué faisandé. Je désosse, réserve la fourrure pour offrir une pelisse de mi-saison à madame (une surprise) et fais cuire au court-bouillon les abats bien relevé mais pas trop pour ne pas masquer le goût sauvage de la viande du rat musqué qui gagne à être connu. J'en farcis le ragondin et fais cuire, à la broche deux heures en arrosant régulièrement avec la sauce, le meilleur de la recette, selon les connaisseurs.
Il ne resta du ragondin que la queue et la tête. Nous passâmes directement au dessert, personne n'ayant voulu de mon fromage de tête à base de cervelle fermenté de mouton.

Tout le monde attendait avec impatience le moment du dessert. Pour l'occasion, je m'étais surpassé pour ne pas décevoir et rester à la hauteur d'une réputation non usurpée, jugez-en.*

*Je vous en réserve la surprise pour demain, il ne faut pas abuser des bonnes choses.

PS. En avant-première, je peux vous annoncer que la revue prestigieuse dont je vous ai parlé hier prépare un numéro spécial consacré à la nouvelle cuisine du citoyen responsable et qu'ils appellent : LA CUISINE GÉNÉRIQUE INTÉGRISTE.
________________

mercredi 22 avril 2015

UN REPAS DE GALA

«Cher ami, dommage que vous n'ayez pas pu venir dîner avec nous, mais vous n'étiez pas libre et je ne vous avais pas invité. Je fêtais, avec quelques amis, un anniversaire qui tombait ce jour-là.
Pour nous mette en train, un apéritif s'imposait. Je proposais mon élixir favori, un générique du Picon, mais amélioré, à base d'un alcool que je distille après une double fermentation d'un mélange de racines de pissenlits sauvages que je sucre, pour diminuer l'amertume, avec de la betterave  rouge de Russie.

L'appétit ouvert en grand par ce nectar dont vous m'en auriez dit tant, on put commencer les agapes par une soupe vichyssoise améliorée à partir de la recette que le cuisinier de l'hôtel du Parc, à Vichy, mijotait pour le Maréchal. Je fais revenir dans un consommé de crêtes de coq et de pattes de poule des fanes de poireaux cuits à feux doux préalablement, dans de l'huile de pépins de poire; j'ajoute des morceaux ciselés de topinambours et laisse cuire environ 25 minutes, cela dépend de la coriacité des topinambours - vous pouvez les remplacer par des rutabagas Je retire du feu, mélange avec de la crème de lait tourné. Je l'ai servie glacée, pour ne pas risquer un froid et chaud, le chauffage de la maison étant en panne depuis la semaine dernière et le chauffagiste en vacances de neige. Je sers ce genre de potage dans des assiettes à dessert pour que les convives gardent l'envie d'aborder le plat de résistance.
«Je vous prie de m'excuser, je suis obligé d'interrompre la narration, mais on m'avertit qu'un journaliste de CUISINE ET VINS DE FRANCE sonne à la porte, je reprendrai le récit demain, promis, juré .»
________________________

QUESTIONS DE TEMPS

Le temps est insaisissable, mais ce n'est pas une raison pour ne pas se saisir de lui. Muet également, il ne dira rien. Il pose des questions que ni Pascal, ni Saint Augustin, entre d'autres, n'ont résolues, c'est dire que le temps est un dur. J'ajoute les miennes pour éclaircir le débat et apporter l'éclairage qui, jusqu'à présent, n'avait, on ne se demande pas pourquoi, jamais été apporté.

- Le temps mesuré par un sablier a-t-il la même qualité que le temps mesuré par une Rolex?
- Le temps mis pour aller de A à B est-il le même que celui mis pour aller de B à A, en marchant d'un pas égal? Cela pour répondre à votre question que j'ai deviné:«Est-ce que le temps change en changeant de ditection?».
- Le temps est-il immobile et c'est moi qui bouge en avançant ou est-ce moi qui suis immobile et le temps qui avance? La question a déjà été posée, sans réponse qui se tienne? J'ajoute, moi: pourquoi avancerait-il au lieu de reculer? Idem pour moi, pourquoi ne reculerai-je pas ?

Maintenant qu'on y voit plus clair avec le temps, le concept d'éternité perd beaucoup de son opacité.
___________



HALTE AU GASPILLAGE (SUITE)

«Que faire de tout ces déchets ? » Devez-vous vous demander devant vos placards qui en sont remplis.
Avec les coques, les coquilles, les noyaux, les os, les arêtes, vous allez faire des farines en les passant à une meule ou plus simplement en demandant à votre meunier habituel de faire le travail à votre place.
Avec les pépins de raisin, de pommes, de poires, de tomates, vous ferez une huile de première pression à froid qui remplacera l'huile d'olive très agréablement.
Avec les feuilles d'artichauts, de radis, de navets et surtout de choux, vous ferez des décoctions qui remplaceront le thé, le café, le chocolat noir.
Avec les pelures de fruits et les épluchures de légumes: pommes, poires, kakis, nashis, groseilles, pommes de terre, vous ferez une excellente eau de vie pour désinfecter les petits bobos et vous réconforter en cas de besoin.
Avec tout ce qui n'a pas d'emploi évident: plumes, poils, peau etc., vous brûlez et les cendres vous apporteront plein de sels minéraux riches en oligo-éléments.
Quand vous aurez suffisamment de matières premières, je vous donnerai quelques recettes goûteuses qui ne vous feront pas regretter vos efforts de citoyen responsable.

____________

mardi 21 avril 2015

LA SOLUTION DU CYNIQUE

 Mon ami, le cynique, a déboulé en proclamant:« Eurêka, j'ai trouvé » et, sans reprendre haleine  de s'écrier : « Contre le non- emploi, le chômage, une seule solution, il faut taxer le repos !».
Plus calmement, il m'explique sa méthode : ceux qui travaillent le font parce qu'ils n'ont pas les moyens de ne pas travailler. Ceux qui ne font rien, qui se reposent peuvent se le permettre, c'est donc qu'ils en ont les moyens .Ils peuvent aussi payer les taxes, les impôts. Je lui demandais de préciser à  qui il pensait.
Ils sont nombreux: il y a d'abord tous les retraités qui vivent sur le dos des pauvres travailleurs, ensuite les chômeurs qui préfèrent faire la queue à l'ANPE plutôt qu'aller voir ceux qui sont obligés d'aller chercher des bras en Pologne, ensuite tous les mi-temps, les intermittents. .Si cela ne suffit pas, on met un impôt dégressif à partir des bas salaires pour les inciter à progresser, à faire de la formation continue, à passer de manœuvre léger à technicien qualifié. Avec la carotte: plus tu gagnes, moins tu payes, ce sera la course aux cours du soir. « Donc les millionnaires ne paieront rien ?». « Oui,rien s'ils peuvent prouver qu'ils travaillent beaucoup et beaucoup s'ils ne travaillent pas».
Effectivement, mon ami le cynique avait une solution qui fera plaisir à tous les travailleurs.
________________


VÉRITÉ OU RÉALITÉ

La Californie est assise sur la faille de San Andreas et les sismologues locaux prévoient une fin digne de l'Atlantide, dans les 30 prochaines années, le jour où la faille s'ouvrira sous l'effet d'un méga-tremblement de terre: le Pacifique s'y engouffrera, la Californie s'y engloutira. Adieu San Francisco, Los Angeles, Hollywood, Santa Monica.
Cette prédiction présentée comme une vérité peut être aussi fausse que la réalité de la catastrophe pourtant présentée comme inévitable. On a, ici, la parfaite illustration de l'affrontement, vieux comme la philosophie, de la vérité et de la réalité.
____________


lundi 20 avril 2015

AVERTISSEMENT

Ceux qui croient que les politiciens sont des honnêtes hommes, que les hommes d'église sont des saints, que les avocats défendent la veuve et l'orpheline, qui croient ce qui est écrit, ne doivent pas lire le post suivant.
Ce que j'y dis n'engage personne, mais pourrait perturber leur vision saint-sulpicienne d'une profession où s'active une élite dévouée au bien public sans esprit de retour, sans remerciement, pour un salaire horaire inférieur à celui du mécano qui va changer une durite, du plombier qui va remplacer un joint, du véto qui va vous vendre un sac de croquettes au prix du caviar.
J'ai essayé de trouver une raison à une vocation en voie de disparition car accusée de ne pas savoir guérir un rhume ni empêcher de mourir et d'en susciter pour lutter contre le désert médical, juste sanction à une déréliction qui accablerait les résistants s'ils n'avaient pas une bonne raison de monter la garde envers et contre tous et tout.
____________


LES VRAIS RAISONS D'UNE VOCATION OU POURQUOI LE MÉDECIN AIME SON MÉTIER

On pourrait croire que pour être médecin, il fallait être masochiste et se complaire à écouter des horreurs, voir des horreurs, faire des horreurs: vider les bubons, les furoncles, les anthrax, les abcès, nettoyer les plaies, les chancres et j'en passe.
Heureusement pour lui, il n'en est rien. Il n'y a pas plus équilibré qu'un médecin et s'il supporte avec stoïcisme d'être incommodé, ennuyé, emmerdé (dans le sens littéral et non littéraire) en acceptant, avec le sourire, d'être le dépotoir de tous les malheurs physiques, physiologiques, psychologiques du corps et de l'âme, c'est que c'est la seule façon qu'il a - et que les autres n'ont pas - de se savoir différent, meilleur, indemne.
Il se traite, le besoin s'en faisant toujours sentir, en affrontant le mal pour pouvoir se sentir bien.
Comment mieux apprécier de respirer à pleins poumons que de traiter des asthmatiques, des emphysémateux, des bronchitiques qui crachent, étouffent, asphyxient?
Comment ne pas ne pas être heureux  de pouvoir marcher, courir, danser quand on soigne des artéritiques, des polynévrites, des arthrosiques avec gonalgie et coxarthrose?
Comment ne pas profiter des bons vins, des bons gâteaux, des bons repas quand on entend gémir, à longueur de consultation, les diabétiques, les cirrhotiques, les gastritiques, les colitiques?
Comment ne pas se sentir tonique, dynamique, actif quand on ne voit que des dépressifs abouliques, asthéniques, suicidaires?
Pour apprécier à sa juste valeur le bonheur d'être en bonne santé, il faut se confronter, s'étalonner, se comparer à ceux qui ne le sont pas pour s'extasier de sa chance, de son bonus face au malus de sa pauvre clientèle pleurante, souffrante, mourante.

_________________

LE MOT DE LA FAIM

Ce que j'aime dans les huîtres, c'est l'absence d'arêtes.

_______________

dimanche 19 avril 2015

IL Y A LIRE ET LIRE

Si vous lisez entre les lignes, vous allez deviner les intentions de l'auteur.
Si vous lisez vite, vous lisez comme Kennedy.
Si vous lisez bien, vous avez été un bon élève dans le primaire.
Si vous lisez trop rapidement, vous allez sauter des pages et ne rien comprendre.
Si vous lisez mal, vous montrez vos limites.
Si vous ne lisez pas, dommage, vous pensez à vide et votre cerveau va souffrir du manque d'idées.

____________

MIRACLE

Tout semblait plié, tout le monde était résigné, le sort en était jeté avec les dés, mais, miracle, les carottes, sur le feu, refusaient de cuire. On recommençait à espérer, à respirer, à se réjouir, on allait s'en sortir.

___________

ÉCHANGES

L'époque est à l'échange. Il y a des clubs échangistes pour tout: les maisons, les appartements, les voitures, les femmes, les maris, les chats, les chiens etc. etc. Le principal a été oublié. Je répare, je comble, je pourvoie et vous propose d'échanger votre temps.

Il ne s'agit  pas de n'importe quel temps. Ce n'est pas Le temps qui passe ni L'air du temps, ils sont dans votre portefeuille. Ce sont des valeurs de grande garde à conserver soigneusement, actions au porteur, elles ne sont pas échangeables. Le temps dont je vous parle est un autre temps, celui que vous gardez dans vos souvenirs  et qui n'a appartient qu'à vous. Vous en parlez en disant : « de mon temps ou dans mon jeune temps». Le possessif est un garant d'authenticité. Il est daté. Très présent dans vos souvenirs, il tourne peut-être en boucle et vous n'arrivez pas à l'oublier. Ce serait une erreur puisque je vous assure que c'est une action échangeable qui peut vous donnez des satisfactions que vous n'êtes pas capable d'imaginer.

Vous êtes sceptique, vous ne voyez pas l'intérêt du transfert d'un temps à un autre. Prenons un exemple :

- vous auriez aimé jouer du piano pour ressentir le plaisir de faire naître sous vos doigts une sonate de Bach. Mais n'ayant jamais approché de cet instrument, vous vous contentez de rêver.

- quelque part, il y a un jeune pianiste talentueux en classe terminale du Conservatoire qui regrette, après avoir vu Paris brûle-t-il? À la télévision de n'avoir pas assisté le 25 août 1944 à l'arrivée de la 2ème DB, jour que vous, vous avez vécu et dont le souvenir ne vous a jamais quitté. Ma bourse d'échange permet de mettre en présence le jeune pianiste et son piano et votre souvenir du 25 août et d'opérer l'échange.

Chacun a, dans sa mémoire, des moments d'exception où il a été acteur ou spectateur, le souvenir en est impérissable, il ne demande qu'à être échangé car le partage en augmente encore la valeur. Il donnera à l'autre les même émotions, les mêmes sensations, les mêmes sentiments. Un plongeur sous-marin aimera peut-être troquer une plongée aux Tuamotu contre votre ascension du Mont Blanc; un ancien de Kolwezi, son parachutage contre la descente à ski de la Strief à Kitzbühel, la plus dangereuse du monde; votre unique jour de gloire à la pétanque, quand votre triplette a gagné le championnat inter-cantonal des vétérans pourra intéresser un joueur de manille coinchée qui rêve de pratiquer votre noble sport, mais dont la mauvaise vue ne lui permet pas de voir le cochonnet à 3 mètres etc. etc.

Ce club ne s'adresse qu'à des esprits généreux et curieux; La clientèle risque d'être plus restreinte que celle d'un club où s'échangerait un vélo d'appartement contre une trottinette à moteur.

En pratique, les modalités de l'échange sont simples. Elles se font en suivant les règles habituelles du transfert: engagement à la confidentialité et à ne pas divulguer des secrets de famille pouvant être inclus dans le souvenir . Ce risque peut être supprimé, sur demande express, en incluant dans le process un effacement automatique, mais cela enlève beaucoup de son charme à l'expérience puisque l'on n'en garde aucun souvenir.

Ce club d'échanges permettra à la mémoire de ne pas mourir. En restant vivants dans celle d'un autre, les souvenirs mémorables se perpétueront POUR LA SUITE DU MONDE comme les images de ce beau documentaire québécois de 1963 nous rappelle ce qu'était l'ile des Coudres.

Si vous êtes intéressé, je peux servir d'intermédiaire.
______________

samedi 18 avril 2015

ÇA C'EST BEN VRAI

Si on savait tout sur tout, la vie serait impossible: il y aurait tellement de choses à dire que l'on ne saurait pas par où commencer !!!

_________

AVIS DE RECHERCHE

Nous recherchons activement un individu:
  • -      - aux nerfs d'acier;
  • -      - à la mine décidée;
  • -      - au regard perçant;
  • -      - à la langue bien pendue.

Il s'est rendu coupable  des chefs d'accusation suivants:
  • -    -  violences conjugales en réunion;
  • -     -  fessées à enfant sans défense;
  • -     - injures à haute voix sur le domaine publique;
  • -     - dénonciations calomnieuse des turpitudes municipales;
  • -       geste obscène dans un WC public.

I00 dollars de récompense à qui le ramènera- mort ou vif -au shérif du comté.
____________

-       

LA CONSULTATION DU JOUR

«Monsieur, aidez-moi, je suis dans le plus grand embarras.
-Anticlérical, je prends les chemins qui ne mènent pas à Rome.
-Antimilitariste, je n'aime pas la musique qui marche au pas.
-Anti-chasseur, je laisse courir les voleurs de pommes
.En dépit de mes antagonismes, je souhaite  intégrer la nomenklatura de la République. Comment dois-je faire?»
«Pas de panique. Vous êtes bipolaire comme les américains et ils dominent le monde. Vous l'êtes dans la forme clinique la plus poétique, la brassensite chronique. Ce n'est pas un handicap pour votre futur de politicien chevronné, mais un atout de poids qui vous mènera aux plus hautes responsabilités.  Elle vous permettra d'être en parfaite cohérence avec vous-même et d'alterner sans état d'âme ni remord de conscience vos différents états.
Honnête la nuit, vous serez malhonnête le jour.
Écologiste la nuit, vous serez pollueur le jour.
Sincère la nuit, vous serez menteur le jour.
Anarchiste la nuit, vous  serez conformiste le jour.
Alceste la nuit, vous serez Tartuffe le jour.
Rêveur la nuit, vous serez réaliste le jour.
Sans rien sacrifier de votre riche personnalité, vous pourrez devenir l'homme de vos ambitions, tout en restant le disciple de notre grand chanteur-poète dont la mauvaise réputation n'a jamais débordé de ses refrains. »

____________

vendredi 17 avril 2015

LE POURQUOI

Ceux qui répètent deux fois la même chose, c'est parce qu'ils sont obligés de s'écouter parler pour savoir ce qu'ils vont dire.
__________

SOYONS CLAIR POUR UNE FOIS

Le certain étant sûr et l'incertain douteux, je peux vous rassurer: vous avez bien fait de prendre le risque de vous tromper sans craindre d'avoir tort.

__________ 

jeudi 16 avril 2015

UN REMÈDE EFFICACE

Pour aller mieux, tout comprendre, bien dormir, avoir un bon moral, de l'humour, un esprit critique, de la curiosité etc. etc., un seul remède: consommer sans modération ce qui vous manque.

___________

QUELLE BONNE IDÉE

« Cette idée, pourquoi vous la cachez?»
« De quelle idée parlez-vous?»
« De la vôtre.»
« Je ne sais pas de quoi vous parlez.»
« Quel homme discret, secret, vous faites. Même sous la torture, vous ne parleriez pas.»
« Vous êtes fou, vous dites n'importe quoi.»
« Vous avouez, vous aviez une idée: je suis fou. J'avais raison.»

___________


mercredi 15 avril 2015

LE CONSEIL

L'avis d'une personne inintéressante est, par définition, sans intérêt. Évitez donc de le lui demander. Par contre, vous avez intérêt à lui emprunter de l'argent, elle est peut-être désintéressée et, dans ce cas, vous n'aurez pas à la rembourser.

____________________

FANTÔMES ET FARFAFOUILLES

Parmi toutes les entités qui peuplent notre univers, beaucoup ne sont que d'aimables fictions poétiques: farfadets, elfes, diablotins, angelots et autres lutins. Seuls les fantômes font acte de présence quand l'occasion le permet, ce qui arrive rarement. Ils préfèrent travailler dans l'obscurité pour ne pas se faire remarquer, même si certains, exhibitionnistes, aiment faire peur en se couvrant d'un suaire et en agitant des grelots.

Les purs et durs sont occupés à pire. On leur doit l'essentiel de nos malheurs. C'est leur mauvais caractère qui les a rendus maléfiques. Ils sont jaloux de notre présence, eux qui se morfondent dans l'absence. L'endroit est monotone. Ils essayent de se faire passer pour les restes de personnes du passé. Faute de mieux, ils nous ont pris en main et décident de tout. Comme ils sont de mauvaise humeur, ils nous rendent la vie impossible, nous font faire n'importe quoi. Voila l'explication de l'état de choses. Pour en finir; ils font venir le plus célèbre des fantômes, la grande faucheuse qui, d'un coup de sa faux, nous envoie rejoindre les autres, les siens.
______________


RÊVEZ

Si ceux qui croient être ce qu'ils pensent être, c'est-à dire intelligents, clairvoyants, sages, avaient aussi l'esprit critique, ils sauraient qu'ils ne sont pas ce qu'ils croient et éviteraient d'être où ils sont, de faire ce qu'ils font. Ils resteraient où ils devraient être et me laisseraient décider ce qu'eux et les autres doivent penser, faire et être !!!

_____________

mardi 14 avril 2015

PAUVRE DIEU

Les églises, avec leur religion, ont pris DIEU en otage et lui font dire n'importe quoi, ce qui leur permet de faire n'importe quoi

________

DOUBLE EMPLOI

En pleurant, vous vous lavez les yeux, vous joignez ainsi l'utile au désagréable.

________

UNE PHRASE PEUT EN CACHER UNE AUTRE

Peu vous importe, dites-vous, superbe et dédaigneux, croyant montrer un dédain souverain pour les miettes, la petite monnaie, une critique, une ondée. Méfiez-vous, vous révélez une nature petite, mesquine, superficielle qui ne s'intéresse qu'aux ragots, aux cancans, aux faits divers, aux people et que beaucoup vous importe peu !!!

______________

lundi 13 avril 2015

UNE ILLUSION PERDUE

Ne nous leurrons plus: la notoriété de Jésus doit beaucoup à sa qualité de fils de Dieu.

____________________________

UNE QUESTION

Si je vous dis ce que je vais faire, vous êtes averti et vous en valez deux, mais si je fais sans vous avertir, vous n'êtes pas averti et vous êtes divisé en deux. Quelle sensation?

_________________ 

UNE VIE EN PIÈCE

Chaque vie est une pièce de théâtre vivant qui met en scène le journal  intime de l'acteur qui se donne en spectacle à ceux qui le regardent.

Il improvise sa part de dialogue et décide de l'action quand les faits ne la commandent pas. Sa performance est un exploit puisqu'il tient le plateau du début à la fin, sans une répétition, sans un entracte, sans souffleur, sans doublure, ce qui est dit est dit, ce qui est fait est fait. C'est un one man show avec plein d'artistes de complément, de figurants, d'intermittents. À la fin du dernier acte, épuisé, il est Molière avec la mort en scène.

______________________ 

dimanche 12 avril 2015

ÇA C'EST BEN VRAI


Il faut peut-être de tout pour faire un monde, mais il est encore plus vrai que le monde est fait de tous.
_______________


QUE FAIT LA POLICE

Cachés dans les groseilliers, les maquereaux surveillent leurs taupes qui taupinent dans le sous-sol . Elles se moquent du jardinier qui se désole de leurs taupinières indécentes qui ravagent le paysage et mettent en rage sa patience. Il les avertit:
 « Mesdames, un peu de tenue, arrêtez de vider la terre sur mon sol, vous allez vous faire pincer !!!»

_________________

VIVE LE PRINTEMPS

Saint Augustin avait eu tort d'avoir un moment de doute: le printemps a pardonné vos offenses. Les hirondelles s'activent, les coccinelles sont sorties de leur  réserve, les punaises des bois de leurs cachettes, les coucous nous saluent, l'herbe pousse, les bourgeons gonflent, les feuilles s'étoffent. Le soleil brille, le paradis est de retour !!!
_____________

samedi 11 avril 2015

AGENT 00007

La CIA a lancé une vaste campagne de recrutement d'agents chargés d'infiltrer les maisons soupçonnées d'abriter des ennemies de la Bannière Étoilée. Plutôt que des jardiniers, des cuisinières, des femmes de ménage, difficiles à mettre en place, l'Agence a préféré recruter des souris grises de ville. Elles ont toutes les qualités du parfait espion: rusées, indiscernables car se fondant dans la population locale, silencieuses, muettes, prudentes, patientes, sobres.
Elles communiqueront leurs informations en direct grâce à leur puces implantées. Issues de la nanotechnologie, elles sont à l'identique des leptopsylla segnis, commensales habituelles de la souris domestique.
Avant de vous débarrasser d'une malheureuse prise dans une de vos souricières, prévenez l'attaché culturel de l'ambassade américaine la plus proche de votre domicile pour qu'il vérifie que votre capture n'est pas un agent yankee égaré malencontreusement ou qui vous aurait confondu avec une cellule dormante d'Al-Quaîda.
Entre alliés, on doit se rendre service.


________________

LE CONSEIL DU JOUR

Si vous voulez bien faire, vous devez éviter trois écueils:

-le premier est fatigant: c'est le besoin de trop en faire.

-Le deuxième est évitable, c'est celui de mal faire.

-Le troisième est regrettable, c'est la tentation de ne rien faire.

Le mieux est de faire votre possible sans chercher l'impossible.

__________________


ÇA, C'EST BEN VRAI

De mémoire de lion, de chat, d'hirondelle, aucun lionceau, aucun chaton, aucun hirondeau n'a fait le désespoir de ses parents.

_________

LA FORCE DE LA ROUTINE

La routine est une force d'inertie qui ajoute la force de l'habitude à la force des choses.

__________

vendredi 10 avril 2015

Réponse à la devinette(interdit aux âmes délicates)

Les bébés hurlent de rire et leur nourrice pleure de rage. Pourquoi? :

Question aux bébés:

«Vous préférez être dans le pipi ou dans le caca?»

Réponses des bébés:

«Les deux, l'un colmate les fuites de l'autre!»

_____________






LA BRIGADE D'INTERVENTION CANINE AU REPOS

LA DEVINETTE À TIROIRS DU JOUR

Qui hurle de rire et qui pleure de rage?

_____________

UN POLI

«Moi, môssieu, j'attends debout que le soleil s'en aille et que la lune se lève avant d'aller me coucher »

___________

« L'ŒIL ÉTAIT DANS LA TOMBE ET REGARDAIT CAÏN »

(Victor Hugo, Conscience in La légende des siècles)

S'il vous arrive la même chose et qu'un œil vous regarde depuis une tombe, fils unique, vous n'avez rien à craindre. C'est lui qui a la trouille de sa mort!!!

___________

LE CONSEIL

Pour éviter les embouteillages, prenez un cubitainer.
___________



jeudi 9 avril 2015

UNE PENSÉE DE TITINE.

Il n'y a qu'un moyen d'empêcher le temps d'arriver à sa fin, c'est de le prendre de vitesse .

_____________

LE CONSEIL DU JOUR

Si vous avez un chapeau et qu'il pleut, pour avoir les pieds au sec, marchez sur la tête.

_________________

ÉVIDENT

Quand le corps est mort, on a la mort dans l'âme.

____________

QUESTION

Si la vieillesse est l'ennemie du vieillard, la jeunesse doit être l'amie de l'enfant. Quand  devient-on traître à soi-même?

________________

mercredi 8 avril 2015

TROIS PENSÉES D'ANONYMUS

Pas besoin d'une machine à remonter le temps, il suffit d'interroger sa mémoire.

_________


Il y a ceux qui, avec des riens, font beaucoup et ceux qui, avec beaucoup, font rien.

____________


Les mouvements sont jaloux de la beauté du geste .

________________

LE MÉFAIT RELIGIEUX

Les méfaits de la religion, produit grand public sont tels qu'elle devrait être interdite dans tous les lieux de vente: églises, synagogues, mosquées et autres temples en tout genre.

EFFETS INDÉSIRABLES

Ses effets indésirables sont bien connus, même à la posologie conseillée. La réaction liée à une sensibilité exagérée au produit peut avoir des conséquences mortelles pour le sujet et les autres quand il déclenche une guerre de religion qui peut atteindre la dimension d'une guerre d'extermination.

Les plus fréquents sont l'intégrisme qui, dans sa forme clinique la plus dangereuse prend l'aspect du fanatisme. Le comportement devient incontrôlable avec des passages à l'acte qui mettent en danger le malade et son entourage même lointain. Le traitement est difficile car, comme dans toutes les psychoses graves, le patient est de bonne foi et il est impossible  de mettre la victime hors d'état de ne plus croire. L'isolement est le seul traitement à avoir fait ses preuves.

On rencontre d'autres effets qui doivent être reconnus car ils peuvent être l'occasion d'erreurs de diagnostic et confondus avec des opérations miraculeuses controversées. Dans cette catégorie, les effets indésirables sont spectaculaires et prennent l'apparence d'apparitions. Il s'agit le plus souvent d'hallucinations visuelles et auditives. Un traitement d'épreuve par un neuroleptique rétablit le diagnostic avec facilité. La difficulté est d'obtenir le consentement du malade et l'aval des autorités religieuses à l'origine du phénomène. Les guérisons dites miraculeuses posent également des problèmes qui se sont révélés parfois insolubles dans le cadre de la médecine actuelle. Il y a encore les rares cas de délire mystique qui répondent bien à une prise en charge psychiatrique. Les stigmates, fréquents dans les temps anciens, sont devenus une curiosité. L'origine psychosomatique est reconnue  comme étant en rapport avec une sensibilité cutanée exagérée au produit.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

L'association à éviter avec la pratique religieuse, quelle que soit l'Église concernée est la politique. Le mélange est particulièrement toxique  et rend facilement le malade hors de contrôle. Les personnes à risque doivent se tenir à l'écart, car la religion est hautement allergisante et leur fait perdre leur peu de sens critique ou leur intelligence résiduelle. Nous citerons les principales:
-  les personnalités à état limite et susceptibles de décompenser et tomber dans la psychose;

·       - les débiles mentaux même légers qui sont incapables de distinguer les allégories, les métaphores, les symboles et ne voit dans le message religieux que sa dimension féerique et magique.

·       - les enfants n'ayant pas atteint l'âge de raison. Ils n'ont pas l'équipement intellectuel leur permettant de choisir leur orientation religieuse en toute connaissance. Leur imposer une croyance, c'est abuser de leur crédulité et de leur fragilité. Les parents doivent prendre les mesures d'interdiction adéquates.

En raison de sa toxicité, la religion devrait être interdite de publicité, de démarchage, de propagande, de propagation de la foi, la publicité mensongère prohibée ainsi que les fausses  promesses, les prétentions invraisemblables, les faux témoignages. Toutes les affirmations devraient être étayées par une preuve tangible.

Les efforts antérieurs, dans ce sens, ont toujours échoué tant les groupes de pression religieux sont puissants dans ce secteur d'activité qui reste, malgré la crise, en plein essor.

La recrudescence récente de l'épidémie laisse toutefois espérer une prise de conscience des autorités qui ne se limiteront pas à une réactivation musclée du plan vigipirate.

Il faut que les esprits éclairés - qui peuvent être religieux - convertissent les fous de dieu et les ramènent à la raison en les sevrant de ce spiritueux toxique, addictif et souvent mal toléré.

Ces mesures nécessaires doivent s'accompagner d'un encadrement sévère du personnel et des dirigeants qui produisent et diffusent le produit. Ils devront prouver qu'il est inoffensif, s'interdire de le commercialiser chez les personnes en état de faiblesse psychologique, respecter la contre-indication , ne pas occulter sa nocivité potentielle chez certains sujets et ne pas attaquer les religions concurrentes par des dénonciations calomnieuses, des fausses rumeurs, des voies de fait, voire les attaques à mains armées, comme certaines particulièrement fanatiques, ont repris l'habitude.


______________

mardi 7 avril 2015

ÇA C'EST BEN VRAI


Tant que ceux qui gagnent de l'argent en produisant seront moins nombreux que ceux qui en dépensent : les enfants, les étudiants, les malades, les forces militaires, les faiblesses administratives, les intermittents, les chômeurs, les inaptes, les retraités, les invalides, on n'échappera pas à la faillite, même si la BCE fait couler à robinets ouverts des liquidités qui inondent le marché. Une marée haute n'a jamais empêché le retour de la marée basse.

____________

lundi 6 avril 2015

POUR UNE POLITIQUE RÉALISTE

Assez de belles paroles. Il ne suffit pas de prier pour être exaucés, de condamner pour punir, il faut passer à l'acte pour stopper la montée des extrêmes, arrêter la descente aux enfers. Je propose un élan citoyen renforcé par la mobilisation générale des valeurs fondamentales. Ne nous voilons pas la face, cela ne suffira pas, il faudra aussi réactiver le fameux réarmement moral de glorieuse mémoire.

Fortes de ces armes de dissuasion massive, les forces agoniques de la Nation retrouveront leur santé et vaincront, avant d'avoir à les combattre, les suppôts sataniques, les fanatiques dégénérés et les fous psychopathes qui prennent leurs cauchemars pour des rêves, leur folie pour la vérité et nos vies en otage.

______________

LE PORTRAIT DU JOUR

Il rit avant d'ouvrir la bouche de ce qu'il va dire.
__________________

ÈTRE OU AVOIR

Être est un verbe positif avant d'être un auxiliaire qui marque la présence d'une existence tandis que ne pas être est son négatif qui souligne le manque dans l'absence.

_____________

POSITIONS

«Quelle est la position que vous préférez?»

«Je préfère la position de spectateur plutôt que celle d'acteur, elle est moins fatigante. »

«Je parlais de la position-position.»

« Excusez-moi, je n'aime que la position horizontale. Celle assise est mauvaise pour le dos et la debout donne des varices. Mais attention, je hais l'immobilisme et ne peux rester longtemps dans la même position, je passe du décubitus dorsal au ventral en alternance avec les latéraux. »

«Vous vous ennuyez jamais.»

«Jamais, je suis trop occupé soit à dormir pour faire de beaux rêves, soit à rêvasser quand je ne dors pas.»
__________


dimanche 5 avril 2015

CONCEPT

Le concept est un mot à la mode . La notion est intéressante et ne fait que remplacer la bonne idée tombée en désuétude. Il y a deux types de concept.

Le concept pratique est, par exemple, la bonne idée du premier qui, en imaginant un mode de transport individuel pour descendre de A à B de façon écologique, économique, en utilisant une énergie renouvelable, naturelle, inépuisable. avait inventé le parachute dont on connaît le succès ultérieur.

Le concept théorique est, par définition, vaseux car émis par une pensée fumeuse qui se traduit par de vagues idées sur un sujet pourtant bien défini et qui débouchera sur un projet nébuleux qui n'a que peu de chances de succès puisqu'il s'appuie sur une réalité virtuelle  qui n'a aucun rapport avec la vie réelle.

___________

DES CENDRES EN OR


Ses héritiers découvrirent, ravis, dans ses cendres, une mine de titane. Il y avait:
-2 prothèses de hanche;
-2 prothèses de genou;
-2 prothèses de coude;
-2 prothèses d'épaule.
-et même de l'or en dents.

Sur le marché des matières premières, ils en tirèrent un bon prix.

_________________

LE DOUTE EST PERMIS

LE DOUTE EST PERMIS(saint Augustin)

_______

Le doute, longtemps immergé, commence à faire surface. Il atteint même ceux qui, par vocation ou profession, croyaient au paradis.
Il est né de l'absence d'informations  en provenance de ceux qui, ayant répondu  à tous les critères d'admission, rêvaient d'y avoir leur résidence éternelle.
De ce silence, sont nées plusieurs hypothèses, toutes propres à semer l'inquiétude dans les églises et les couvents.
Le paradis serait aussi étanche qu'une prison yankee de très haute sécurité. Pourquoi?
Le paradis serait au milieu de l'enfer tel un Club Med en pays de famine et protégé de la faim indigène par des vigiles, des barbelés, des fossés minés pour empêcher toute intrusion et, avec comme conséquence, d'interdire les communications et les sorties. Pourquoi avoir choisi un tel endroit?
L'amnésie serait un effet secondaire de l'entrée dans le sein des saints qui condamne à l'oubli des souvenirs du temps du vivant. Pourquoi?
Le paradis serait inférieur à sa réputation et la publicité des agences de voyage mensongère. Les victimes de l'escroquerie, en découvrant la réalité, seraient si honteux de leur crédulité, de la facilité avec laquelle ils se sont faits piéger par des folles promesses, de tous les sacrifices consentis sous peine de péchés mortels qu'ils ne veulent pas témoigner pour éviter le ridicule d'avoir ajouté foi à de telles sornettes.
Le doute a créé une rumeur dont la dimension prend, sur la toile, une telle ampleur qu'elle atteindra peut-être les portes du paradis et réveillera le vieux concierge de sa torpeur. Il lèvera alors les ambiguïtés et expliquera l'absence de nouvelles. Il prouvera ainsi qu'il n'occupe pas une fonction virtuelle  et que sa loge n'est pas une aimable fiction qui garde un conte de fée pour grandes personnes.
Ses éclaircissements sont très attendus et la condition pour que le parc  retrouve son pouvoir d'attraction et sa fréquentation, que la clientèle rassurée se fidélise à nouveau.
Si le doute n'est pas levé, que le silence s'épaississe, rien n'est perdu. Le paradis est peut-être retrouvé et l'absence de signes une confirmation à rebours. On sait, de source sûre puisque biblique, qu'à son origine le paradis était terrestre et qu'Adam et Ève en furent chassés pour avoir commis un crime odieux: la dégustation d'une Godden. On ne déménage pas facilement sur une autre planète une telle organisation et tous les déménageurs bretons réunis n'y auraient pas suffi. Le plus probable est que le paradis soit toujours sur terre et que, pour nous punir de cette acte de cannibalisme divin, on soit interdit de sa vision. Ses occupants, nous côtoyant, sont si épouvantés de ce qu'ils voient : des fous furieux qui s'entretuent, se haïssent, se droguent, se goinfrent, démolissent, détruisent, polluent, se plaignent, gémissent, dépriment etc, etc,  qu'ils ne veulent plus de nous.
Si nous changions, redevenions aimables et donc fréquentables, la terre serait à nouveau paradisiaque  pour les vivants et pour les morts.
______________

samedi 4 avril 2015

DIVERS


Si vous trouvez que le temps passe trop vite, attendez d'avoir mal.
_______

Le temps travaille contre lui qui retarde et pour elle qui avance.
________

«Je n'aime pas le chocolat moisi»
«Mais le chocolat ne moisit pas »
«Seulement parce que je ne lui en laisse pas le temps»
_________


LE CONSEIL DU JOUR

Évitez de dire n'importe quoi à n'importe qui, vous risquez de ne pas être compris sans comprendre pourquoi.
_________________

AVERTISSEMENT POUR DEMAIN

__________

Demain n'aura pas de surprises à vous proposer.

Le soleil se lèvera à l'heure prévue et se couchera à l'heure dite .Le temps respectera les 
prévisions dans la mesure des probabilités. La marée haute poursuivra sa lente décroissance 
après ses avancées dernières et en conformité avec l'Éphéméride du chasseur d'huîtres sauvage 
de la baie du mont Saint-Michel.  Compte tenu de la régularité du passage des heures, des minutes et des secondes, de leur absence d'avance, pensez à partir à temps pour vos rendez-vous importants. 
_________________

vendredi 3 avril 2015



Johr (8 mois) et Joy (15 mois) dans leur intimité

LE MASQUE

La peau du visage est au crane ce que l'habit est à la peau, un masque qui cache l'horreur.

______________

VOTRE RESPONSABILITÉ EST ENGAGÉE

Le printemps est censé être là depuis le 21 mars et toujours pas une trace de son humeur joyeuse. Je me demande s'il n'est pas reparti, vexé de votre comportement. L'avez-vous salué avec le respect qu'il mérite? Lui avez-vous rendu les grâces qu'il attendait et que vous déployez sans retenue devant le premier minable notable que vous croisez?
Il aurait mérité votre plus haute considération, votre plus grande reconnaissance, lui qui nous débarrasse du froid, de la neige, du blizzard alors qu'il ne nous doit rien. Son chantier est immense. Ses travaux sont d'Hercule. Il doit réveiller la terre, la réchauffer, l'attendrir, faire pousser les jonquilles, les tulipes, les bourgeons, les feuilles, l'herbe, accueillir les hirondelles, convaincre les abeilles, les coccinelles, les poilus et les plumeux de se remettre à convoler, à  engendrer, à nourrir, à éduquer une marmaille puante, pialante, quémandante, affamée, jamais rassasiée, toujours mécontente, ingrate et qui leur dira ni merci, ni au revoir.
Faites votre examen de conscience ( si, si cherchez bien, vous en avez une), allez à Canossa, .Ça suffira peut-être à le faire revenir, à pardonner. Si vous m'avez compris, je le saurai vite, sinon gare à vous, j'ai le bras long !!!


____________

QUEL DOMMAGE

Sa bonne santé l'empêche d'être malade. Il est désolé de ne pouvoir s'offrir un arrêt-maladie qui l'aurait envoyé à l'hôpital le plus proche pour bénéficier des avancées de la médecine, des soins appropriés de l'équipe médicale de haut niveau, du dévouement exemplaire des infirmières spécialisées, de la compétence éclairée des aides-soignantes qualifiées.
Tout ce monde se serait mobilisé pour lui assurer une guérison rapide qui l'aurait empêché de succomber à une maladie nosocomiale intercurrente propre à ses lieux pourtant sécurisés par une antibiothérapie massive et préventive
Il doit se résigner à ne pas profiter de tous ses avantages acquis grâce à une sécurité sociale solidaire de son état de santé qui, heureusement pour elles  (la santé et la Sécu) résiste à l'attrait de son rêve momentanément irréalisable.

_______. 

jeudi 2 avril 2015

HALTE AU GASPILLAGE


Ayez une démarche citoyenne et écologiquement responsable, ne jetez plus le meilleur de ce que vous mangez et  suivez mes conseils. Je vais vous apprendre à cuisiner ce qui remplit vos poubelles et vous vous régalerez avec:
  • les coquilles d'huître, d'escargot, d'œuf;
  • les coques de noix, de noisette, de palourde;
  • les noyaux de cerise, d'abricot, de prune;
  • les pépins de pomme, de poire;
  • l'écorce d'orange, de mandarine, de citron (sans traitement avant et après récolte) ;
  • la peau de l'avocat, les feuilles de l'artichaut, la peau de lapin, le bec du poulet;
  • l'os du gigot;
  • le nerf de bœuf;
  • l'arête et l'écaille du poisson.
Si vous êtes intéressé(e), je vous donnerai, un autre jour, le mode d'emploi et les recettes.
      __________

CE QUE JE N'AIME PAS EN VOUS,

c'est votre intolérance. Vous ne supportez pas :
-le froid, le chaud,
-les courants d'air,
-le chant du grillon
-l'arête du poisson,
-le retour de manivelle,
-d'avoir tort,
-le regard de travers
,-le spectacle du monde.
-      Dites-moi, vous vous supportez ?

-      ___________ 

DÉPANNAGE

  Votre problème est récurrent et vous n'arrivez pas à surmonter votre incapacité à exprimer une opinion. Vous restez muet et passez pour un imbécile. Vous trouverez dans ma série "IL SUFFIT DE" ou sinon dans les rubriques  "IL N'Y A QU'À" un palliatif à ce blocage désagréable.

  Il vous suffit ou vous n'avez qu'à emmagasiner dans votre mémoire (si vous n'en avez pas, prenez un aide-mémoire) quelques phrases-types que vous placerez au moment opportun, si vous savez le déceler. Voici quelques commentaires qui ont fait leurs preuves et qui vous vaudront des compliments.

  Lors d'un repas, après que le maître de maison ait débouché, avec componction, une bouteille et rempli le verre avec cérémonie, plutôt qu'un claquement de langue digne d'un routier éclusant du Kiravi, vous pouvez attirer l'attention - admirative - par l'enchaînement suivant accompagné d'un air pénétré:

-     si c'est un rosé: «ça, c'est un vin de soif du genre à réchauffer le cœur en hiver et à rafraichir le palais en été !!!".

-     si c'est un blanc, vérifier discrètement le cépage. Pour un sauvignon: "quelle élégance floral, un jardin enchanté à lui tout seul".

-      pour un chenin: «quelle minéralité, quelle aristocratie, à se mettre au garde à vous !!!

-    pour un rouge (peu importe l'origine), jouer le modeste, pour mieux impressionner: mirez- le et proférez: "superbe robe" puis humez et lâchez: "quel nez!", prenez une gorgée, faites-la rouler sous la langue - pas de clapotis - avalez, yeux fermés, religieusement- sans effet de glotte, ni gargarisme- et vous murmurez, quasiment émerveillé: "du corps avec juste ce qu'il faut de matières". Vous continuerez, si personne n'ose interrompre l'œnologue en action, par: "quelle charpente, à redresser une colonne de bossu" (vérifier l'absence de bossu  avant).

-     pour le plat de résistance, s'il est mangeable - et en regardant la ou le cuisinier : "êtes vous de la famille Ducasse ?"

-     pour le dessert: "Hermé peut aller se rhabiller" ou "vous savez rendre les papilles et  les gens heureux ".

  Votre répertoire doit s'élargir au domaine de la géopolitique. Mais attention, le terrain est miné, restez dans les généralités et ayez une position attentiste qui n'offusquera personne et vous fera passer pour un connaisseur averti. Tout est dans le ton: assuré et péremptoire, le débit rapide pour rendre le discours incompréhensible, façon Rocard.

-      «Il est difficile d'avoir une opinion tranchée, tant l'instabilité de la situation rend aléatoire une solution qui, de crédible à son début, apparaîtrait rapidement impossible à appliquer et même à concrétiser par de simples mesures  tant les antagonismes qui, on l'oublie trop souvent, remontent à la nuit des temps, restent vivaces et en contradiction avec l'ambition  affichée et même avec une solution médiane .»

   Si l'auditoire n'a pas ostensiblement décroché, vous pouvez l'achever avec:

-      «Je reste, quant à moi, dans l'attentisme armée, c'est-à-dire dans l'expectative et ne suivrais pas les interventionnistes jusqu'auboutistes dont on connaît l'irresponsabilité qui se vérifie à chaque fois dans le long terme quand ce n'est pas dans le court. Il faut d'abord qu'une stabilité non conjoncturelle mais structurelle s'instaure, perdure, s'enracine. Cela prendra des années et qu'une direction assistée par l'ONU surveille le processus .Je crains malheureusement d'être démenti par l'actualité car la folie l'a toujours, dans cette région, emporté sur la raison.»

  Avec ce genre de propos, Alexandre Adler passera pour un amateur.

   S'il s'agit de commenter une décision du gouvernement (de droite ou de gauche) je vous conseille :

-      «je crains que l'on soit encore devant une décision  prise dans l'urgence et avec un manque total de réflexion et de recul. Cette précipitation traduit une fois de plus que la pensée dominante du moment, pour ne pas dire de l'instant impose son diktat sans qu'il y ait eu une évaluation des effets indésirables qui viendront contredire l'intention initiale. Elle n'était pas négligeable et j'étais de ceux qui la trouvaient souhaitable».

  Là, c'est à Duhamel que vous remontez les bretelles.

  La conversation tombera inévitablement sur le dernier Nobel français, Modiano. Vous devez avoir une opinion éclairée sur lui, sans avoir jamais lu un livre, a fortiori l'un des siens. Soyez définitif et magistral: « Pour une fois, ils ont fait leur devoir. Il est grand, non seulement par la taille, mais par l'inspiration, le style et l'écriture fluide et serrée, limpide et profonde. J'ai adorrrrré son dernier opus, "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier"». Si vous voulez vous faire haïr, demandez : « et vous, comment vous l'avez trouvé ? ».

  Avec ce viatique, vous êtes armé pour vaincre votre appréhension et passerez bientôt pour un locuteur émérite qui sait tout sur tout et a réponse à tout.
_________
      


mercredi 1 avril 2015

LES CONSEILS DU PREMIER AVRIL

Je n'ai pas le temps est la complainte à la mode. C'est la dernière fois que j'y reviens.
Si vous voulez gagner 5 minutes, retardez votre montre de 5 minutes. Cinq minutes gagnées en arrivant en retard à vos rendez-vous, à vos réunions, vous feront économiser un temps précieux. Vous raterez peut-être le train et éviterez un voyage inutile.
Si vous voulez gagner une heure, gardez l'heure d'hiver.
 Si vous voulez gagner des jours, des semaines, des années, lisez la Brièveté de la vie de Sénèque. C'est de lui dont vous avez le plus besoin.
________

Si ce que je pense ne vous intéresse pas plus que ce que vous pensez ne m'intéresse, peut-être aurions-nous intérêt à changer de pensées?

________



______________