Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


jeudi 26 février 2015

UNE IDÉE DERRIERE LA TÊTE

«Vous, vous avez une idée derrière la tête.»

«Oui, elle me poursuit.»

«Pourquoi?»

«Je ne sais pas, je la connais pas. Elle commence à m'énerver. J'arrive pas à m'en débarrasser.»

«Vous devriez vous retourner pour l'écouter, c'est peut-être une bonne idée.»

«En tout cas, elle tient à moi, elle ne veut pas me lâcher, Je suis sûr que ce n'est pas une idée fixe, elle bouge sans arrêt. J'aimerais pas qu'elle donne de mauvaises idées à mes bonnes idées car on ne sait jamais avec ces idées vagabondes…»

«Mais êtes-vous sûr que ce n'est pas une idée à vous qui, profitant d'un instant d'inattention, se serait échappée, choisissant la liberté, ne supportant plus d'être négligée?»


«Et elle ne saurait pas où aller, elle regretterait de s'en être allé? Bon débarras. Si personne n'en a voulu, c'est qu'elle ne devait pas valoir tripette, bien fait pour elle! Ça fera de la place pour une bonne idée, tiens comme celle-là.»
_________________

2 commentaires:

  1. du Devos
    moi qui aime tant jouer avec les mots

    RépondreSupprimer
  2. Merci, ne vous gênez pas, ce blog est à vous.

    RépondreSupprimer