Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


samedi 21 février 2015

POUR EN FINIR AVEC UNE CALOMNIE

Peut-être avez-vous reçu la pétition d'un groupe d'hippopotames en colère? Ils ne supportent plus que l'on dise:« il est aussi gros qu'un hippopotame». Non, l'hippopotame n'est pas en surpoids, non, il n'est pas boulimique, non, il ne se goinfre  pas de cochonneries enrichies au fructose. Il veut qu'on sache qu'il mange avec modération et pondération, mâchant et remâchant, bien que non ruminant. Il ne veut plus que sa silhouette trapue soit comparée à la boursouflure débordante d'adiposités de certains humanoïdes. Il n'a pas de tablier de sapeur, de vergetures, de cellulite? Ses rondeurs sont aérodynamiques, d'origine. Ses 400 ou 500 kilos répondent au cahier des charges. Ils lui sont nécessaires pour survivre à la loi de la jungle et n'être pas mangé par le lion.
Tout le distingue du pauvre ventripotent incapable de courir 3 mètres sans haleter, s'effondrer proche de la syncope, en état d'asphyxie. L'hippo, rappelle-t-il, coure plus vite qu'Usain Bolt à 40 kilomètres par heure des centaines de mètres d'une piste même pas carrossable, pour le plaisir.
Comme ils ont raison, les hippos en colère. Ils devraient être pour l'obèse un idéal, un modèle, un exemple .Il ne remplit pas son caddy de charcuterie, de pizzas, de croissants surgelés, de cacahuètes, de chocolats, de bonbons, de biscuits, de sirops, de fromages. Il ne mange que ce qu'il cueille, sans une feuille de plus que nécessaire, il ne fait jamais de restes, aucun gaspillage; il s'arrête sitôt rassasié; jamais de boissons sucrées ou fermentées, de l'eau, rien que de l'eau, zéro calorie…
Justice doit être rendue, la cause est juste, je signe des deux mains et vous ?

____________. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire