Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


vendredi 30 janvier 2015

UN NUMÉRO SPECTACULAIRE


Il commença par gober quelques huitres, enchaîna avec trois poissons rouges avec l'eau du bocal, un aller-retour, avala ensuite un sabre jusqu'au pommeau. Jusque-là applaudissements polis, que du classique, mais ce n'était qu'une mise en bouche car, après avoir régurgité tous les hors d'œuvre, il se fit apporter une corde d'un dizaine de mètres et entreprit de l'avaler, d'un bon appétit. Sous l'effet de la pesanteur, de contorsions abdominales, d'un intestin particulièrement coulissant, la corde progressa et, après 15 minutes, son bout apparut, par son extrémité inférieure, où vous vous doutez, tandis que la supérieure était encore coincée entre les dents. Stupéfaction des spectateurs un peu dégoutés cependant…
Je vous raconterai, un autre jour, un numéro encore plus étonnant : c'est un cracheur de feu qui utilise le même concept …

____

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire