Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


vendredi 30 janvier 2015

LE COIN DU CYNIQUE

Mon ami, le cynique iconoclaste politiquement incorrect, a refait surface et m'a expliqué pourquoi l'église catholique perdure depuis 2000 ans alors que l'église marxiste-léniniste s'est effondrée, malgré quelques poches de résistance, en moins d'un siècle.
« L'erreur irréparable de l'église soviétique a été de promettre le paradis sur terre. C'était une promesse intenable. Elle a, au contraire, tout fait pour rendre la vie infernale à la population soumise à son dogme.
L'église vaticane avait été bâtie sur le même concept: promesse d'un paradis à ses fidèles, mais elle avait eu le génie d'en faire la récompense disponible dans l'au-delà, après la mort. C'était faire du paradis le dividende d'une action payée en pénitences, en confessions, en communions, et valable pour l'éternité. Le produit d'appel était irrésistible et le reste encore. Il fait des actionnaires des fidèles empressés, heureux. Ils sont renforcés dans leur crédulité par l'absence de plaintes, de réclamations, preuves incontestable de la qualité du produit. La satisfaction des défunts disparus en état de grâce a accru la force de conviction et la  rage de frappe des commerciaux de l'entreprise. Elles lui ont permis de devenir, pendant longtemps, monopolistique et la plus gigantesque des multinationales de tous les temps…»

________ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire