Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


jeudi 29 janvier 2015

E COMME ENTRE- DEUX

L'entre-deux est soit un intervalle de temps qui sépare un moment de deux instants (un cinq à sept), soit un intervalle d'espace qui sépare un endroit de deux points (l'entre-deux portes, l'entre-deux-mers, l'entre-sol etc.…).

On peut tout mettre dans l'entre-deux:

-      D'abord la vie entre les langes et le suaire, le mariage entre les fiançailles et le divorce, le travail entre le chômage et la préretraite, le sommeil entre deux draps, le jour entre deux nuits, le tonnerre entre deux éclairs.

-      Mais l'entre-deux a son AOC. C'est un moment de grâce, de calme, de paix, un no man's land sur le champ de bataille, une zone de transit entre une arrivée et un départ.  C'est le temps ou le lieu où il est possible de s'arrêter pour réfléchir, méditer, penser et décider s'il faut reculer, changer, foncer ou continuer à s'enfoncer.

-      ________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire