Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


samedi 31 janvier 2015

LA BCE À MA RESCOUSSE

Souffrant d'une petite gène financière à la gréco-romaine, j'ai salué, avec un enthousiasme qui vous aurait fait plaisir à voir, l'initiative de monsieur Draghi et sa décision de racheter, ad libidum, les créances douteuses publiques et privées. J'ai décidé de le prendre au mot et de profiter, moi aussi, de son geste charitable.

J'ai donc émis un chèque en m'en désignant comme l'heureux bénéficiaire et d'un montant nécessaire et suffisant pour me tirer de l'affaire empoisonnée où je m'étais fourvoyé. J'ai demandé à ma banque, moyennant sa commission habituelle, de le présenter à la BCE. Compte tenu du risque de contagion que ma faillite ferait courir, par effet papillon, je n'ai aucun doute quant à la compréhension de monsieur Draghi à mon égard. La haute considération que je lui ai toujours témoignée dans mes conversations publiques et privées devrait jouer en ma faveur.

Je vous tiendrai au courant des résultats  de ma courageuse démarche car elle pourra vous inspirer et vous permettre de me rembourser l'argent que vous me devez.


_____________

LE PROBLÈME

Le problème, avec le Bon Dieu, c'est, qu'étant éternel, il est très vieux et sourd, muet et aveugle. Il n'entend pas nos prières, ne voit pas nos misères. On ne peut compter sur son fils. Il a bien changé depuis sa mort atroce sur la croix. Il l'avait cherché, mais en veut à son pater au point d'avoir, avec l'aide du Saint- Esprit, prit la fuite en jurant, mais un peu tard, qu'on l'y reprendrait plus !!!


________

L'INTERROGATION ÉCRITE

Ce qui m'inquiète le plus, ce n'est pas la dilapidation des ressources de la terre, ni la montée des périls, mais son épuisement personnel. À force de tourner en rond depuis si longtemps, elle doit commencer à fatiguer, à se lasser, à déprimer, je crains le burn-out et ce qui s'ensuit….

__________

PUBLICITÉ MENSONGÈRE

Il y aurait des recettes faciles pour vivre heureux: couché, caché, aux frais de la princesse, d'amour et d'eau fraîche. Tout est faux:
-      Couché, les os deviennent poreux et on peut plus se relever.
-      Caché, avec les drones, les caméras, la surveillance électronique, il n'y a plus de cachettes sûres.
-      Même si vous trouvez, à Monaco, une princesse disponible, le roi coupera les royalties.
-      Impossible d'être heureux sans manger.
-      La solution est plus simple: il suffit d'avoir les pieds sur terre pour ne manquer de rien et la tête dans les étoiles pour n'avoir peur de rien!!!

___________

vendredi 30 janvier 2015

FAUTE DE MIEUX

« Difficile de trouver un palais pour une opération de prestige par les temps qui courent » se lamente mon ami qui fait dans l'événementiel:
«- le Taj Mahal est en travaux.
- le palais d'été est interdit.
- le palais des Doges est inondé.
- il y a une révolution de palais au Vatican.
- Le palais des Papes à Avignon reprendrait du service.
- Il ne reste que le palais des glaces, à Paris, mais on risque de grelotter ?»
__________


JAMAIS CONTENT


« J'ai gagné »
« Vous devez être content »
« C'est la cata »
« Pourquoi?»
« Je vais devoir payer, j'avais parié que je perdrais!! !»

______

LE COIN DU CYNIQUE

Mon ami, le cynique iconoclaste politiquement incorrect, a refait surface et m'a expliqué pourquoi l'église catholique perdure depuis 2000 ans alors que l'église marxiste-léniniste s'est effondrée, malgré quelques poches de résistance, en moins d'un siècle.
« L'erreur irréparable de l'église soviétique a été de promettre le paradis sur terre. C'était une promesse intenable. Elle a, au contraire, tout fait pour rendre la vie infernale à la population soumise à son dogme.
L'église vaticane avait été bâtie sur le même concept: promesse d'un paradis à ses fidèles, mais elle avait eu le génie d'en faire la récompense disponible dans l'au-delà, après la mort. C'était faire du paradis le dividende d'une action payée en pénitences, en confessions, en communions, et valable pour l'éternité. Le produit d'appel était irrésistible et le reste encore. Il fait des actionnaires des fidèles empressés, heureux. Ils sont renforcés dans leur crédulité par l'absence de plaintes, de réclamations, preuves incontestable de la qualité du produit. La satisfaction des défunts disparus en état de grâce a accru la force de conviction et la  rage de frappe des commerciaux de l'entreprise. Elles lui ont permis de devenir, pendant longtemps, monopolistique et la plus gigantesque des multinationales de tous les temps…»

________ 

UN NUMÉRO SPECTACULAIRE


Il commença par gober quelques huitres, enchaîna avec trois poissons rouges avec l'eau du bocal, un aller-retour, avala ensuite un sabre jusqu'au pommeau. Jusque-là applaudissements polis, que du classique, mais ce n'était qu'une mise en bouche car, après avoir régurgité tous les hors d'œuvre, il se fit apporter une corde d'un dizaine de mètres et entreprit de l'avaler, d'un bon appétit. Sous l'effet de la pesanteur, de contorsions abdominales, d'un intestin particulièrement coulissant, la corde progressa et, après 15 minutes, son bout apparut, par son extrémité inférieure, où vous vous doutez, tandis que la supérieure était encore coincée entre les dents. Stupéfaction des spectateurs un peu dégoutés cependant…
Je vous raconterai, un autre jour, un numéro encore plus étonnant : c'est un cracheur de feu qui utilise le même concept …

____

jeudi 29 janvier 2015

E COMME ENTRE- DEUX

L'entre-deux est soit un intervalle de temps qui sépare un moment de deux instants (un cinq à sept), soit un intervalle d'espace qui sépare un endroit de deux points (l'entre-deux portes, l'entre-deux-mers, l'entre-sol etc.…).

On peut tout mettre dans l'entre-deux:

-      D'abord la vie entre les langes et le suaire, le mariage entre les fiançailles et le divorce, le travail entre le chômage et la préretraite, le sommeil entre deux draps, le jour entre deux nuits, le tonnerre entre deux éclairs.

-      Mais l'entre-deux a son AOC. C'est un moment de grâce, de calme, de paix, un no man's land sur le champ de bataille, une zone de transit entre une arrivée et un départ.  C'est le temps ou le lieu où il est possible de s'arrêter pour réfléchir, méditer, penser et décider s'il faut reculer, changer, foncer ou continuer à s'enfoncer.

-      ________________

PENSÉES D'HIVER

Ce qui rend lourd, ce n'est pas les kilos mais le poids des ans !!!
________

Quand l'incendie fait rage, les flammes tremblent de peur.
________

C'est parce que le malheur est méchant, pervers, contagieux qu'il s'attaque au bonheur qui est fragile, sensible, discret.
________


Maintenant qu'il est mort, le monde va recommencer à respirer, les yeux à s'ouvrir, les langues à se délier, les oreilles à entendre et même les peaux de vache à transpirer.


____________________.

ÇÀ, C'EST BEN VRAI

Autant on a du mal à concevoir l'arrivée de la vie sur terre, autant c'est facile d'imaginer comment elle disparaîtra !!!

________


ET SI

le réchauffement climatique avec la fonte des glaces, la montée des eaux nous avaient évité le pire avec un refroidissement planétaire et une avancée des glaces avec une baisse des eaux???


____

mercredi 28 janvier 2015

PENSÉES DIVERSES

- Si la poule couvait comme le feu, elle pondrait des oeufs durs.

-S'il est difficile à un réaliste d'avoir la tête dans les étoiles, il est encore moins facile à un idéaliste d'avoir les pieds sur terre.

-Si le mal empire facilement, le bien fait mieux difficilement, cela explique que les extrêmes se rejoignent rarement.

-On a beau savoir qu'un faux-pas suffit à déclencher une avalanche, un soufflet ou un télégramme une guerre, un soupir une lamentation, on continue à ne pas se méfier d'une aile de papillon!!!
____________

mardi 27 janvier 2015

DANS LA SÉRIE

 En oubliant de partir, on gagne le temps et l'argent d'un aller-retour.

CHAPEAU

Si vous résistez à qui veut vous vendre, vous acheter, vous faire croire, vous séduire, c'est que votre esprit critique est plus persuasif que le sien !!

________

LE CONSEIL DU JOUR

Ne dites-pas à vos amis que votre meilleur ami, c'est Médor, votre chien, vous risquez de les perdre !!!

LE REGRET

On apprend à lire et à écrire, mais pas à penser pour avoir des idées.

C'EST RASSURANT

 Ce qu'il y a de bien avec les temps qui courent, c'est qu'ils vont si vite qu'on peut  pas les rattraper!!

lundi 26 janvier 2015

RECHERCHE


Urgent, recherche, cause retraite île semi-déserte, genre Bora- Bora, avec commerces de proximité:
  • -    Un bon boulanger- pâtissier sachant faire des croissants feuilletés.
  • -    Un Nicolas bien achalandé.
  • -    Une épicerie fine franchisée Fauchon.
  • -    Un petit resto sympa.
  • -    Une pharmacie acceptant le tiers payant.
  • -    Un bon CHU avec équipes performantes en cardiologie, gastro-entérologie, gérontologie, maladies infectieuses, soins terminaux.
Exigences: doit se tenir à l'écart des tsunamis, des cyclones, des nuages atomiques et autres saloperies...

Faire offre à Dancharr.


L'INNÉ ET L'ACQUIS


L'inné, c'est permanent, définitif: c'est les yeux bleus, les cheveux noirs, les pieds plats, le genre.
L'acquis, c'est provisoire, intermittent: la richesse, la pauvreté, la beauté, la joie, le plaisir, la faim, la soif.
Il n'y a que deux choses qui passent de l'un à l'autre: la vie et la mort.
La vie est inné à la naissance puis acquise jusqu'à la mort, la mort est acquise quand elle advient et inné pour l'éternité!!!

__________

L'ACCUSÉ DU JOUR

On m'accuse de trop consommer d'électricité, de propane, d'essence, mais avec ses tremblements, ses cyclones, ses tornades, ses avalanches, ses orages, ses éclairs, son tonnerre, ses tsunamis, ses volcans qui éruptent, ses incendies de forêts, vous ne croyez pas qu'elle exagère, la terre, question gaspillage!!!


__________

dimanche 25 janvier 2015

DERNIÈRE DÉCOUVERTE

Ma dernière découverte me permet de répondre à la question que Lamartine nous posait dans sa fameuse apostrophe en alexandrin : «Objets inanimés, avez-vous donc une âme? » .Je suis catégorique; ILS N'EN N'ONT PAS. C'est valable même pour l'allumette qui s'enflamme…


__________

AVIS NON AUTORISÉ

« Vous voulez mon avis? »
-      «Non. »

___________

L'ALTER EGO

« Monsieur, vous êtes mon dernier espoir. Je n'en peux plus. Vieux célibataire endurci, atrabilaire, hypochondriaque, misanthrope, misogyne, je n'arrive pas à me faire des amis avec qui parler. La solitude me pèse, devient insupportable. Aidez-moi. »
« Avec plaisir, C'est un problème fréquent que je résous habituellement assez facilement si vous voulez bien m'écouter. Il atteint des gens comme vous dont on se demande comment leur mère a pu les supporter 9 mois avant de s'en débarrasser.
Le traitement est simple, logique, gratuit, facile à comprendre et à mettre en œuvre.
Votre solitude est une illusion et le résultat de votre inadvertance, de votre incapacité à fixer votre attention. En réalité, vous êtes constamment accompagné, non par votre ombre qui ne peut rien pour vous, mais par un double de vous- même. Il est furtif et ne se laisse voir que lorsque vous passez devant une glace. Il vous regarde alors et vous dévisage le temps que vous restez à le voir. C'est ce compagnon de route que vous prenez pour une image, un simple reflet que vous allez apprendre à respecter car il va vous sortir de la solitude et vous donner à qui parler. Il a toutes les qualités que vous rechercheriez en vain, ailleurs. Il est fidèle et ne vous quitte pas d'une semelle ni d'une seconde où que vous alliez, quoi que vous fassiez. Discret, il n'apparaît qu'à votre demande. Il ne vous encombre pas de son bavardage, il vous parle cependant autant que vous le souhaitez car son silence est éloquent. Il vous comprend mieux que quiconque, ne porte jamais de jugement, il est pour vous un frère jumeau. Vous arriverez à le distinguer  par sa gaucherie si vous êtes droitier, par sa droiture si vous gaucher.
Venons- en à l'essentiel: cet ami fidèle a besoin d'une glace pour être présent. Placez- vous devant, debout ou assis, ayez l'air naturel, quittez celui rébarbatif qui vous est naturel. Vous pouvez engager la conversation à votre guise, sans craindre d'être interrompu, sans autocensure, librement. Il vous écoute avec patience, sans critiquer, il est d'accord sur tout et en tout. Quand content d'avoir trouvé à qui parler, vous vous taisez, il respecte votre silence. Vous pouvez vaquer en paix. Il ne vous en veut pas et disparaît aussi vite que vous partez. Toujours disponible, il ne vous pose jamais de lapin. Ne lui en voulez pas s'il épouse chacune de vos mimiques, copie vos attitudes, c'est seulement qu'il est le plus inconditionnel de vos fans .Il va jusqu'à s'habiller comme vous! Ce mimétisme est son coté caméléon, mais vous vous y habituerez aussi vite que vous vous êtes habitué à vous supporter.
Vous regretterez  peut-être, cela s'est produit , qu'il ne soit pas plus séduisant, moins revêche, plus intelligent, c'est la faiblesse du double. J'espère que ce ne sera pas votre cas et que vous ne vous mettrez pas à le haïr. Le danger est là, mais c'est vous qui voyez….»

________


LA QUESTION DU JOUR

-      Qui est le plus à plaindre: le riche qui vit dans la peur d'être pauvre ou le pauvre qui vit dans l'espoir d'être riche?

________

samedi 24 janvier 2015

UN CONSTAT NAVRANT

Ce qu'il y a de terrible avec la vie, c'est que le moindre refus est un arrêt de mort !!!


__________________

DUR DUR

Un dur à cuire de mes amis m'a confié:

« Je n'ai pas la vie facile avec la peau dure, la dent dure, le cœur dur, la tête dure et ce n'est pas tout: je suis dur au travail, à la détente et y a pas de raison pour que ça dure pas. Comme j'aimerais être comme toi, tout mou et qu'un rien fait pleurer!!!»


__________

L'EXPERT-CONSEIL

« Vous aimez donner des conseils. »
 «Oui, c'est un besoin, presqu'un réflexe.
 «Depuis quand?»
« Depuis toujours, j'en ai fait mon métier. J'ai passé mon temps à dire:« Arrêtez de fumer, mangez moins, marchez plus, prenez cela.»
-«Vous aimez rendre service aux gens, vous êtes un bienfaiteur, on doit vous en être très reconnaissant?»
« Vous vous trompez, c'est le contraire. On m'en veut, je suis considéré comme un presque malfaiteur. Donner des conseils rend insupportable. Si j'ai un conseil à vous donner: n'en donnez jamais, c'est le plus sûr moyen de vous faire des ennemis.
«Je ne comprends pas : vous donniez de bons conseils, aujourd'hui ils le sont toujours»
« Merci, mais les gens ont horreur qu'on leur en donne, moi, le premier, et haïssent ceux qui se le permettent. »
« Donc, si vous passiez votre temps et le passez encore à donner des conseils, c'est que vous aimez qu'on vous aime pas.
 « Pas du tout, mais j'y peux rien, c'est regrettable mais négligeable par rapport au plaisir que j'ai à donner un conseil. Je me moque de la façon dont il est reçu. Ce n'est pas mon problème. Je suis comme une poule. Elle est obligée de pondre son œuf et peu lui importe qu'il soit mangé mollet ou cuit sur le plat.»
« Admettons, mais pourquoi un bon conseil, par exemple arrêtez de fumer, serait considéré comme une insulte?»
 «Parce que c'en est une et de taille. Même dit avec gentillesse et politesse, le message est clair: «vous savez que fumer tue et vous n'en tenez pas compte. Vous êtes aussi un drogué, un intoxiqué, sans volonté, sans courage, esclave de la nicotine. Et aujourd'hui, vous me demandez, tout tremblotant, est-ce grave? Mon conseil est ressenti comme l'est le réquisitoire du procureur qui virent d'énumérer la  liste des turpitudes de l'accusé. En plus, je lui demande de changer ses habitudes de vie  et de renoncer à un plaisir dont il ne peut se passer. Comment voulez-vous qu'il ne me maudisse pas !!!
« Vous êtes sûr qu'ils raisonnent tous comme ça ?»
« Il doit y avoir des exceptions, je l'espère.»
« D'autant que tous les conseils n'ont pas de telles conséquences et il n'y a pas de raisons qu"un banal conseil soit mal pris? »
« C'est une question d'échelle, mais je crois qu'il y a peu d'exception. Donner un conseil, c'est signifier à l'autre, sous un masque altruiste, qu'il est incapable de résoudre un problème peu compliqué et donc le prendre pour un idiot.»
« Autre chose: le donneur de conseil est-il sûr de donner toujours des bons conseils ?»
« Non, et même bon un conseil peut s'avérer catastrophique. On sait depuis toujours que le remède peut être pire que le mal. Si le fumeur, privé de sa cigarette sombre dans la dépression et se suicide, il meure plus tôt qu'avec l'infarctus dont je l'ai menacé et qu'il n'aurait peut-être jamais eu!!!On fait prendre des risques en donnant des conseils, heureusement les conseils bons ou mauvais sont rarement suivis»
« Il y aurait beaucoup encore à dire sur votre addiction, mais ça suffira pour aujourd'hui, merci de votre franchise.
« De rien, mais n'oubliez pas mon conseil, prudence…»

_____________________



            . 

vendredi 23 janvier 2015

L'INQUIÉTUDE DU JOUR

Je suis très inquiet pour François, le Pape. En un mois, il vient de se faire 2 ennemies mortelles: la curie et les mères de famille nombreuse. Il leur a dit leurs vérités sans en oublier une. Cela ne se pardonne pas.
Profitant de la séance des vœux, le 22 décembre, il leur a dit qu'ils n'étaient qu'une bande d'orgueilleux, de vaniteux, de courtisans, de fonctionnaires, d'Alzheimer,, de vieux dégoutants, des sans cœur etc. etc.;
Profitant d'un voyage aux Philippines, il a craché qu'une bonne mère n'était pas une mère lapine, qu'elle devait éviter de faire trop d'enfants si elle ne voulait pas qu'ils soient orphelins car - et c'est moi qui l'ajoute, la gestation, le travail, l'accouchement et même les relevailles sont autant de mauvaises occasions de mourir et cela oblige le père à se tuer au travail- .
Même si on peut croire que cette lucididité toute nouvelle au sommet de l'Église relève d'une opération du Saint- Esprit enfin ressuscité, on peut craindre des représailles et que les jours de ce bon, brave et saint Pape ne soient comptés…car, comme le dit la chanson: « Il a dit la vérité, il doit être exécuté »

______________________

JE VOUS RASSURE

« Vous n'avez pas de raisons d'être inquiet pour vos vieux jours: avec les guerres de religion, le virus Ébola, les cancers, les explosions atomiques civiles et militaires, les catastrophes cosmiques, vous n'aurez pas à attendre vos vieux jours…»

________________


INDUBITABLEMENT

« Je suis confiant, ce jeune con, avec 50 ans d'entraînement fera un vieux con très performant…»

___________

jeudi 22 janvier 2015

L'INQUIÉTUDE DU JOUR

Je suis inquiet: l'explosion des connaissances due à l'avancée de la science ne va-t-elle pas provoquer 
une explosion du cerveau???
__________


DANS LA SÉRIE ÇA C'EST BEN VRAI


Il ne faudrait pas oublier que la cerise est au cerisier ce qu'elle est au gateau….


___________

LA QUESTION DU JOUR

Si ELLE ( 400000 exemplaires) se mariait avec LUI (130000 exemplaires) parlerait-on de polygamie 
ou de monogamie ???

____________________



mercredi 21 janvier 2015

EN RÉPONSE

La question du 19 janvier m'a valu beaucoup de courrier. Mon secrétariat répondra en mon nom propre à la plupart des lettres. J'en ai choisi 3 représentatives:

« Merci, j'ai enfin une explication à mon manque de chance au loto. Ce n'est pas de ma faute, mais congénital; Vous m'avez débarrassé d'une addiction au jeu qui me coûtait cher et ne me rapportait rien. Je vais pouvoir enfin manger à ma faim.

« Dancharr, vous ne manquez pas d'air en accusant ma chère maman d'être une mauvaise ouvrière et d'avoir mal fait son travail. Je n'ai qu'un petit manque de flair qui me gène seulement à la chasse. »

   « Merci pour cette explication si rationnelle du manque. Mais j'ai un reproche, vous avez oublié de parler du manque de tout dont je suis atteint. Je vous pose la question: qui est responsable et y-a-t-il une solution? »

  « Rassurez- vous, j'ai une explication et une solution pour tout.
     
D'abord votre manque de tout signifie qu'on a oublié de vous remplir. C'était assez fréquent chez le petit dernier d'une famille nombreuse. Je parierais que vous venez d'une famille catholique de l'ouest de la France où la pilule était interdite sur l'ordre de l évêché. C'est donc l'évêque le responsable et à qui  vous devez demander des dommages sans oublier les intérêts, votre génitrice ayant épuisé son matériel de reproduction avec vos aînés.
      
  La solution est facile: vous épousez une femme qui manque de rien et l'équilibre est rétabli, soit vous lisez attentivement mon blog et vous en saurez vite assez pour déborder.»

_______________



LE PORTRAIT DU JOUR

«Ce qu'il y a de bien avec vous, c'est qu' on est jamais déçu, vous faîtes toujours tout de travers.»

__________

LE DEVOIR M'APPELLE

« Le devoir m'appelle, je dois partir »

Plusieurs possibilités:

- S'il prend un air martial, c'est qu'il répond à l'appel de la patrie en danger, c'est un futur héros.

-S'il prend un air réjoui, c'est qu'il répond à l'appel du devoir conjugal, c'est un bon mari.

-S'il prend un air pressé, c'est qu'il doit rendre un devoir, c'est un élève consciencieux.



________

mardi 20 janvier 2015

DANS LE GENRE: COURAGE, FUYONS

Je suis prêt à tout tant que vous me demandez rien;


_____

C'EST VOUS QUI VOYEZ

Vous avez du vague à l'âme, vous êtes en panne d'idées, aboulique, vous ne pensez à rien, les yeux dans le vide, vous vous sentez inutile, bon à rien, à jeter, prêt à sauter dans la dépression, le brun-out,  par la fenêtre.

Quelle erreur, vous êtes dans la tendance, in, l'avant-garde, le main-stream: vous êtes en pleine phase pré-méditative.

Il ne vous reste plus qu'à vous installer confortablement: les spécialistes recommandent une chaise à dossier droit ou, si vous n'avez que des fauteuils, le sol, s'il est propre, avec les fesses sur un coussin. Le dos doit adopter une posture droite, digne, confortable. Il ne vous reste qu'à diriger votre conscience vers votre corps (une précision s'impose: le mot conscience prête à confusion:il ne s'agit pas de votre bonne conscience, si vous êtes de gauche ou de la mauvaise, si vous êtes de droite, mais de la banale, celle qui vous prévient que vous existez) puis DE VOUS CONCENTRER SUR VOTRE RESPIRATION et plus particulièrement sur la sensation que vous éprouvez à l'inspiration et, avec un peu d'entrainement à l'expiration. Pour ceux qui ont des doutes, il leur suffira d'arrêter de respirer 2 minutes pour comprendre tout le plaisir que donne une respiration.

L'exercice doit être fait au minimum pendant 10 minutes, chaque jour, davantage si vous aimez. Cette méthode vous garantit un oubli de tout ce dont vous vous plaigniez dans les 4 premières lignes C'est cela la méditation de pleine conscience. Les connaisseurs la trouvent beaucoup plus efficace et simple que la transcendantale, mais c'est vous qui voyez…



_________

L'INTERVEW DU JOUR


Dans des conditions difficiles, je suis allé interroger Fernand Durand, le célèbre conférencier de Connaissance du monde et l'enfant le plus connu de Romorantin;

«Fernand Durand, vous êtes à 1 mètre du sommet de l'Everest, à 8847 mètres au dessus du vide, accroché par un doigt à un piton sur sa face nord, par moins 40°, quand pensez-vous atteindre le sommet? »

« Ma progression est extrêmement lente car j'ai tous mes doigts gelés sauf un auquel je suis accroché. Je pense qu'il me faudra bien encore une semaine pour finir mon dernier mètre »

 «Êtes-vous content?»

«Comment ne pas l'être, regardez le paysage, la vue est imprenable, je balaie 180 degrés, je peux voir jusqu'à 3500 kilomètres et hier matin, après dissipation des brumes matinales, j'ai aperçu le dôme des Invalides »

«Merci, Fernand Durand, et à bientôt à Pleyel pour que vous nous racontiez tout, du début jusqu'à votre fin…


___________

lundi 19 janvier 2015

VICE DE FABRICATION


Si vous souffrez d'un manque de chance, d'appétit, d'argent, de courage, de volonté, d'intérêt, de suite dans les idées, de réussite, ne culpabilisez pas, ce n'est pas de votre faute. Vous êtes victime d'un vice de fabrication: on a oublié une pièce qui vous manque aujourd'hui. Faîtes un procès au constructeur, s'il est encore en activité, pour obtenir réparation et écrivez à QUE CHOISIR pour qu'on vous indique la marche à suivre.


________

LA QUESTION DU JOUR

 « Qu'est-ce que j'ai fait au Bon Dieu pour mériter ça »
 «Trop occupé pour vous répondre, il  m'a demandé de le faire à la place de l'ange chargé de votre gardiennage. Il a déserté un poste où il s'ennuyait à mourir et, pour un immortel, mourir est une mission impossible qui prend une éternité. Il vous reproche de n'avoir jamais commis le moindre péché, d'avoir toujours respecté les commandements, fait vos Pâques à l'heure, jamais oublié une messe du dimanche. En théorie c'est bien,  mais vous n'avez jamais donné l'occasion au Bon Dieu de faire preuve de sa bonté. Vous l'avez frustré de son plus grand plaisir et il n'aime pas. Il vous le fait payer, mais à un prix raisonnable. Ne vous plaignez pas, le diable est encore plus remonté contre vous, car vous donnez un très mauvais exemple et, s'il était prioritaire, il vous en cuirait bien davantage….»

_______


SOYEZ SYMPA

N'essayez pas de convaincre un moribond insomniaque qui lutte contre la mort de ne pas tomber dans son dernier sommeil

_________ 

dimanche 18 janvier 2015

DEVINETTES

Que faut-il donner à un bienheureux pour qu'il soit encore plus heureux? Un instant de malheur.

Que faut-il donner à un malheureux pour qu'il soit encore plus malheureux ? Un instant de bonheur.


________

vendredi 16 janvier 2015

LE CONSEIL DU JOUR


Si vous voulez faire plaisir, offrez:

-un foyer à du feu.

- une fin à un début.

- une poêle à un poêle.

- un  escargot à un escargot.

- un fer à un fil.

- une poule à un coq.


______

LE CONSEIL DU JOUR

Quand vous voulez être sûr d’être certain que la décision que vous pourriez prendre est la bonne, le mieux est d’interroger votre for intérieur. Au profond de vous-même, protégé de toutes les intrusions aussi bien indigènes qu’étrangères, il saura. Sa voix silencieuse vous dictera la conduite adéquate. Une condition est nécessaire : il faut qu’il soit digne de confiance. Dans votre cas, l’expérience vous a montré qu’elle était mal placée et sa parole indigne de foi. Pas de panique, écoutez la, religieusement même si vous ne croyez pas, et, comme au kicurityki , contrez l’adversaire de vos intérêts que, masochiste, vous hébergez, en vous servant de lui et en faisant le contraire de son avis. Vous ne serez pas content d’avoir gagné sur vous-même en vous contredisant, mais, souriez, seul le résultat compte…


__________

jeudi 15 janvier 2015

UN CONSEIL


Si la fièvre fait augmenter votre température, faîtes vérifier qu'une hémorragie n'est pas en train de vous vider de votre sang-froid !!!

________________ 

mercredi 14 janvier 2015

UNE IDÉE QUI VAUT SON PESANT D'HEURES

L'industrie horlogère a commercialisé le temps en le découpant en tranches. Par facilité, elle les a faites d'égale durée. Cette planification feint d'ignorer que le temps est élastique et varie selon le moment comme celui de la météo.

Ne soyons plus esclave d'une machine comptable. Faisons la révolution temporelle qui donnera au temps sa vraie valeur spirituelle.

Les inconditionnels de la servilité n'en voudront pas. Ils garderont l'œil rivé sur l'observatoire de Greenwich et continueront de ne jurer que par l'horloge parlante. Laissons les vivre au rythme d'un balancier imbécile. Ils en ont fait leur maître et lui obéissent sans perdre une seconde.

Il y aura les quelques autres. Libérés de la menotte qui enchaîne leur poignet à une montre, ils feront du temps un ami, un allié, un serviteur bienveillant, une variable.

Cette révolution pacifique n'exige aucun sacrifice et pas plus d'effort que la conduite d'une voiture: vous accélérez ou ralentissez selon que vous êtes pressé ou non. Traitez le temps de la sorte: avancez ou retardez-le.

 Ceux qui trouvent que le temps passe trop vite, calmeront son jeu en lui faisant  prendre du retard, C'est le moyen de retrouver le rythme qu'il avait dans la jeunesse. Les jours s'y étirent, interminables. 50 ans plus tard, ils apprécieront cette lenteur. L'impression que le temps courre pour rattraper la mort disparaîtra. Il suffira de retarder la montre pour créer l'illusion.

Dans les moments d'ennui,  vous l'avancerez, le moment deviendra un instant et vous libérera de l'importun.

Apprenez à régir le temps selon votre bon plaisir, vos besoins, arrêtez de le souffrir. Demandez à votre horloger-bijoutier de vous fabriquer une montre impressionniste et, s'il rechigne,  allez voir en Suisse…

_______


LE CONSEIL DU JOUR

La meilleure façon d'arrêter le bruit, c'est de faire tomber le silence.


_________

mardi 13 janvier 2015

LA QUESTION DU JOUR


Qui a dit que les livres, c'est mieux que la vie ?
Comment lui donner tord quand on voit ce qu'elle réserve aux vivants !!!
Ils n'ont pas choix tandis qu'il est facile de choisir les livres qui nourrissent l'esprit de tout ce qui nous manquent:
  La sagesse des sages
  Le savoir des savants
  Les rêves des rêveurs
  Les poèmes des poètes
  La philosophie des philosophes
Cette richesse gratuite a mis des siècles à se construire et pour en disposer, il suffit de le vouloir, de lui offrir quelques heures  de lecture, assis dans un fauteuil, avec seulement l'esprit tenu ouvert par la curiosité, l'admiration, la reconnaissance.
Ce trésor inestimable est méprisé par tous les malheureux analphabètes et ceux qui, sachant lire, le dédaignent, satisfaits de leur médiocre rumination, ce cercle vicieux bourré d'idées reçues, de lieux communs, de poncifs, de clichés.
Le livre a un autre avantage sur la vie: il permet de mieux comprendre le dénouement puisqu'on peut relire le début, tandis qu'avec elle, la fin reste incompréhensible et qu'on a oublié le début….


___________

UNE VÉRITÉ DURE À AVALER

Parmi tous les propres de l'homme, l'un domine: la bêtise. Presque tout ce qu'il fait en porte l'estampille. Elle a gagné son combat contre la raison, l'intelligence, la sagesse, la morale, Elle triomphe dans les petites et les grandes choses et, c'est la déraison, fruit de la bêtise qui conduit le monde…à sa perte.

____

lundi 12 janvier 2015

MISE AU POINT

Le temps est fait d'intervalles entre deux moments remplis d'instants Il n'est qu'une suite de fractions si rapprochées qu'elles en paraissent continues. Ne soyons pas dupes, le temps est discontinu, ce n'est qu'une cohorte de secondes, pas étonnant qu'il nous soit compté…


________

QUI PLAIGNIEZ-VOUS LE PLUS ?

Celui qui hait le monde parce que personne ne l'aime ou celui que le monde hait parce qu'il n'aime personne


_______

dimanche 11 janvier 2015

ÉCOLOGISTE ET RADICAL

D'abord idéaliste et végétarien, il devint idéologue et sectaire et ne supporta plus de se voir cuire des patates, manger des radis et brûler du bois. Logique, il s'enterra…

___________

VOUS L'AVEZ RECONNU

À force d'entrainement, d'androgènes, d'hormone de croissance, il avait une carapace de muscles si durs,si épais que,  de son vivant, il avait une rigidité cadavérique..

__________

DANS LA SÉRIE IL ÉTAIT

Il était si beau que, l'autre jour, faubourg Saint-honoré, il croise un essaim de jeunes nipponnes. Elles se jetèrent sur lui, le prenant pour Alun Deloin. Il n'en resta que les os et les dents. Moralité: il faut se méfier des frelonnes asiatiques…


________

LE PORTRAIT DU JOUR

Misanthrope conséquent, il finit par se haïr.

__________

samedi 10 janvier 2015

LE DERNIER CONSEIL D'AUJOURD'HUI

En ces tristes jours, voici un moyen d'y échapper en relisant une méthode déjà conseillée en 2013:

1ère étape (c’est, en fait, une condition) : Rêvez.
Si oui, bravo, c’est une bonne habitude. La nuit paraît plus longue ou plus courte. C’est selon.
2ème étape (en fait, 2ème condition, presque aussi indispensable que la première) : Réveillez-vous. C’est la norme, à moins d’être mort pendant le sommeil. C’est la mort rêvée, idéale mais pas à la portée – hélas – de tout le monde.
3ème  étape (3ème condition, à se rappeler impérativement) : Souvenir, souvenir. Le rêve a tendance à se dissoudre très rapidement dans la conscience dès qu’elle est revenue, avec une exception, le cauchemar. Il est à éviter car on a du mal à s’en débarrasser. Si vous optez pour le premier cas, marquez-en les grandes lignes sur un bout de papier à ne pas égarer (Stephen King ne procède pas autrement, même s’il n’a que des deuxièmes cas).
4ème  étape : Réfléchir. C’est le plus difficile dans le programme. Rappel : réfléchir est un acte volontaire. Il faut y mettre du vôtre. Si vous avez des difficultés, observez votre chat ou votre chien si vous n’avez pas de chat. Quand l’un ou l’autre va faire une bêtise, il s’immobilise, agite la queue, regarde droit ou à droite puis à gauche, arrête d’aboyer ou cesse de ronronner. Faites comme eux, concentrez-vous, taisez-vous. Pas dans le genre méditation transcendantale. Soyez sérieux. .
5ème étape : Essayez de nourrir votre réflexion de la reviviscence des évènements de la nuit quand, plongé dans le sommeil, vous vivez un rêve miraculeux. Comme c’était votre rêve, que je n’en fais pas partie, je n’en sais rien ou le peu que vous en avez dit. Je ne peux donc vous aider à vous le rappeler. Avec de la patience, de l’entraînement, de bonnes lectures, réfléchir en se souvenant ne devrait bientôt plus être un problème. .
6ème étape : C’est l’apothéose, le passage à l’acte, la réalisation du rêve. Vous avez tous les ingrédients à disposition. Ils sont au clair dans votre esprit. C’est une exclusivité de votre tête. L’idée est originale. Ce serait dommage de ne pas en profiter dans la vie réelle où vous avez tendance à être plutôt un conservateur conformiste. Dès que vous serez décidé, je suis prêt à vous aider.
Un dernier conseil avant de se quitter. Si vous rêves sont trop extraordinaires pour pouvoir être reproduits, ne pleurez pas. Apprenez à rêver éveillé. C’est simple, ça ne coûte rien. Vous vous installez confortablement, fermez les yeux et reprenez le rêve où il vous avait laissé ou à son début et laissez-vous aller. Soyez celui que vous étiez. Personne n’en saura rien, ce sera votre secret et le seul moment où votre vraie personnalité ne sera pas étouffée. Vous n’y êtes pas ennuyeux, compassé, inerte, obéissant, résigné enfin tout ce qui vous désole tant. Dans votre mode rêvé vous êtes grand, fort, beau, riche, courageux, sportif, polyglotte, musicien, etc. Attention, comme dans l’autre vie, celle qui vous attend à la sortie du rêve éveillé, il faut savoir ce que vous voulez : le rêve ne sera qu’à la mesure de votre ambition, de votre imagination ; Ça peut être une limitation.
P.S. Bien sûr, ce n’est qu’une distraction à destination de ceux et celles qui aiment se faire plaisir à bon compte, des mystiques pour qui la vie rêvée des anges est un bon exemple. Pour les tristes, les grincheux, les masochistes incurables qui s’aiment comme ils sont, je peux leur conseiller de faire la même chose avec leurs cauchemars.

vendredi 9 janvier 2015

COUP DE CŒUR

Antoine BELLO appartient à la race des écrivains qui ont vécu avant de libérer leur don. La lignée est prestigieuse. On lui doit Melville, London (Jack), Conrad, Le Carré etc. et, chez nous, de nos jours, Ruffin, Dugain, Winckler, Percy Kemp,  Brussolo.

Son dernier livre - "Roman américain" -, chez Gallimard, m'a donné un grand plaisir, au point de vouloir que vous le partagiez.

Sur un sujet qui n'a rien de romanesque - le monde de l'assurance-vie aux États-Unis et son dernier avatar-, il bâtit une histoire drolatique qui est le prétexte à une étude sociologique, ethnographique, économique, politique d'un pays qui est presque le sien. Elle pourrait être indigeste, Antoine BELLO nous en régale. Il a l'élégance de ne pas prendre parti et ne dénigre pas plus qu'il n'encense. Il laisse libre d'être fasciné ou révulsé.

Son message que je vois comme une satire emprunte le chemin détourné des retrouvailles de deux amis d'université qui s'étaient perdus de vue depuis longtemps. On devine que leur complicité fut vive.

Le charme de ce roman tient à la fusion réussie entre un sujet austère et la description de la communauté où vit le héros qui raconte. C'est un écrivain en manque de lecteurs, en panne de moyens et en rêve de gloire. Il décrit l'agitation du microcosme qui l'entoure où sévit la spéculation sur les contrats d'assurance-vie qui sont censés profiter aux survivants du défunt, mais que le pragmatisme  américain a transformé en actif profitable à l'assuré, dès son vivant. Il nous montre les habitants, leurs mœurs et coutumes, leur façon de penser et d'agir, avec l'œil du Persan.

Antoine BELLO séduit par son style car il est aussi habile avec les mots qu'il l'est avec les chiffres et les idées. On retrouve l'auteur des "Falsificateurs" où il avait porté l'art de la mystification et de la désinformation à son sommet. Il renoue avec cette veine, pour notre plus grand bonheur car il en est le maître.

Il convainc parce que son roman a des fondations solides, qu'il nous parle d'un monde  qui a le pouvoir de devenir le nôtre, que son écriture est au service d'une imagination maîtrisée par l'ironie et l'humour. Cela donne une œuvre forte et légère, féroce et aimable et qui nous rassure : même dans un pays sectaire, Antoine BELLO reste un idéaliste.



_____________

mardi 6 janvier 2015

DANS LA SÉRIE IL Y A

Il y a ceux qui se refusent rien et ceux qui manquent de tout,

ceux qui mangent à leur faim et ceux qui en meurent,

ceux qui dégoûtent et ceux qui dégustent,

ceux qui se débrouillent et ceux qui dérouillent,

ceux qui commandent et ceux qui quémandent,

 ceux qui vivent bien et ceux qui survivent mal,

 ceux qui boivent et ceux qui trinquent,

ceux qui se la coulent et ceux qui coulent,

ceux qui consomment et ceux qui se consument.

_______

dimanche 4 janvier 2015

LE COMMERCE FABULEUX D’UNE INDUSTRIE FANTASTATIQUE

 Mon ami, le cynique, de passage, qui est aussi sceptique m’a fait  ce sermon :

 « Les religions sont des entreprises comme les autres. Elles vendent des produits capables de satisfaire une clientèle très large, aux besoins variés. Elle trouve, sur catalogue tout ce qu’elle recherche.

-      Le dévot : friand de spiritualité, il trouvera de quoi calmer ses angoisses transcendentales. Imbu de lui-même, se croyant supérieur aux autres bestioles terrestres, il veut savoir d’où il vient, qui il est et où il ira. Une religion digne de ce nom sait répondre à toutes ses interrogations car leurs créatifs sont les plus imaginatifs.
    
-    L’inquiet : pour lui, la religion crée un système d’assurance particulièrement avantageux pour…..l’assureur. La catholique lui certifie, par exemple, une fois mort, une sécurité éternelle et parfaite, dans un endroit paradisiaque. De son vivant, les primes sont raisonnables : on lui demande d’obéir aux canons, aux commandements, de contribuer au denier du culte, de respecter les officiants et les rites : confession, communion.
   
-      Le voyageur aura l’occasion, s’il le veut, lors de pèlerinages très bien organisés de visiter des lieux certifiés saints ou miraculeux par les administrateurs, dans des endroits exotiques, au milieu de beaux paysages.
-     L’amateur de magie blanche sera comblé par des résurrections, des lévitations, des transformations d’eau en vin, la multiplication des pains, une marche sur l’eau et plein de guérisons subites.
 
-   Le lecteur impénitent aura de quoi satisfaire sa passion : une riche  bibliothèque met à sa disposition des ouvrages techniques, des romans fleuves, de l’héroic fantasy, des biographies, de la poésie.
 
-    Le fan de musique, de peinture, de sculpture, d’architecture ne saura où porter ses pas tant les propositions sont innombrables. Les cérémonies rivalisent avec les plus grands opéras, la musiques vient des plus grands compositeurs, les cathédrales ont été construites par les plus grands architectes, les plus grands artistes ont déployé leur génie pour peupler les lieux des cultes de leurs sculptures, de leurs tableaux, de leur fresques. Tout a été fait pour impressionner le spectateur, l’auditeur et le convaincre que tant de beauté et de grandeur authentifient la vérité de la publicité.

Chacun peut y trouver son bonheur et on comprend le succès d’une industrie aussi ingénieuse. Les siècles passent et il ne se dément pas, malgré une concurrence féroce. Bien intégrées à l’environnement qu’elles ont largement façonné, les plus anciennes survivent grâce à la qualité de leur implantation. Elles sont nostalgiques d’un passé où elles régnaient sans partage. Elles avaient colonisé le pouvoir séculier, choisissaient les rois, les défaisaient. Pour assurer leur domination, les plus malignes s’étaient même faites nationaliser, moyen commode d’éliminer l’hérétique avec l’aide de l’armée. Curieusement, aujourd’hui, les 2 plus antagonistes ont conservé cette mainmise sur les états qui les abritent et continuent d’imposer leurs lois de gré ou de force  Comme chez nous, au bon vieux temps de l’inquisition, elles continuent d’orchestrer des guerres de religion, des croisades contre les infidèles et éradiquent ceux qui ne croient pas comme elles. Ces religions-là sont tellement puissantes que l’OMC n’ose pas attaquer leur position monopolistique qui va jusqu’au refus de toute concurrence. Hormis celles-ci qui font peur à toutes les autres tant leur fanatisme, leur soif de domination paraissent inextinguibles, les autres religions sont plus tolérantes. Leur publicité est incitative, elles s’adaptent à une clientèle vieillissante en voie de disparition et la R et D fait dans le pragmatique, le charismatique pour attirer les nouvelles générations qui n’ont plus peur du ciel, habituées qu’elles sont à faire la guerre dans les étoiles, sur leur console. Leur succès est au rendez-vous, le concept n’a rien perdu de sa magie, la publicité est toujours mensongère, les ficelles toujours énormes, mais les promesses sont si belles, la vie si triste, l’avenir si noir et l’homme si bête que les églises feront toujours le bonheur des religieux.»


______________

samedi 3 janvier 2015

LE REVERS DE LA MÉMOIRE

Une mémoire courte a l’avantage de blanchir le passé et l’inconvénient de faire oublier ce qu’il aurait fallu éviter.

________________

LE CYCLE VENTEUX

Le vent qui souffle pousse le temps qui passe sur l’eau qui coule à la mer qui s’agite sous le souffle
 du vent qui …


_______________

LE CONSEIL DU JOUR

 -« Comment ça va ? »

 - « Mal, très mal, le moral, les affaires, la santé . »

- « Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? »

 -« Arrêtez de me marcher sur le pied.  »


______

vendredi 2 janvier 2015

UN RÈVE

Les matheux ont pris le pouvoir et dominent le monde. Ils ne savent pourtant que compter sur l’argent que les autres ont gagné.
Il faudrait, aux commandes, des rêveurs qui joueraient avec leur imagination, inventeraient un nouveau monde. Ils ne le mettraient pas, eux, en équation, ne jongleraient pas avec les chiffres et trouveraient les causes pour ne pas avoir à traiter les effets.
___________

LA CHALEUR

Elle fait suer, cloque la peau avant de la bruler, fend la terre, assèche le lac, tarit la source, évapore la mer, dessèche, déshydrate, décongèle et même si elle fait bouillir la marmite, monter la montgolfière et cuire le pain, on vient à regretter le froid, la glace, la neige, le blizzard……..


___________

C’EST CURIEUX

Notre vie requiert un trésor de patience, de constance, d’endurance et subitement, un jour, dans la seconde d’une minute, elle l’abandonne, part ailleurs, on ne sait où, refaire une vie, peut-être!!!

___________________

jeudi 1 janvier 2015

C’EST CURIEUX ? NON !

L’Église refuse à ses dévots le droit de s’enlever la vie selon leur bon plaisir. Vous êtes d’accord ? OK, elle contredit alors son fondateur, le CHRIST, qui s’est offert un suicide assisté, avec l’aide de Ponce-Pilate. Il était pourtant dans la force de l’âge, en bonne santé physique. À sa décharge, tout laisse supposer qu’il ne faisait qu’obéir à l’ordre de l’un de ses deux pères, le plus puissant.

____________.


DANS LA SÉRIE IL Y A

Il y a le volontaire qui obéit, tire, tue le réfractaire qui discute, critique, refuse d’obéir à l’ordre du caporal qui obéit à l’ordre du capitaine qui obéit à l’ordre du général qui obéit à l’ordre du président, du roi, de l’empereur, du dictateur.

__________


ODE AU FROID

Le froid, quel tempérament et, aujourd’hui, quelle température ! Mais surtout quel artiste: il cristallise tout ce qu’il touche, il :

 -pétrifie la terre.

 -congèle l’eau.

- verglace le sol.

 -tombe en neige, en grêle.

 -se déguste en sorbet.

 -mais surtout, il  nous fait aimer le chaud.

___________