Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


vendredi 28 novembre 2014

LA SÉLECTION PAR LA CHANCE

La chance devrait être le seul moyen d’accéder à un poste de responsabilité. Il faut abandonner les concours ; les élections, les votes à la majorité pour choisir le président, le directeur, le général en chef et les remplacer par le tirage au sort, la roulette russe, le 421, le poker etc.…Seuls ceux qui sont nés sous une bonne étoile réussissent dans leur entreprises.  Les autres font faillite, abandonnent, se perdent, se ridiculisent, dépriment, se trompent, sont trompés.

- -  Excusez-moi de vous interrompre, mais celui qui est élu prouve qu’il est chanceux 
 -Non, ce sont ses électeurs qui sont malchanceux. Mais je n’ai pas terminé. Pour des postes difficiles comme celui de président, d’autres critères sont nécessaires. Le gagnant de la loterie sera soumis à d’autres épreuves.

Il devra prouver :

-    -  qu’il n’est pas velléitaire, qu’il a de la suite dans les  idées. Cela élimine ceux et celles qui changent de partenaire comme de chemise.

-     - qu’il n’est pas menteur. Madoff a fait fonctionner longtemps sa pyramide car il avait de la chance.

-    -   qu’il n’est pas un lâche et ne dira jamais qu’il est responsable, mais non coupable.

- On peut savoir quelle méthode vous parait la meilleure.

- La plus simple : le quitte ou double…


_________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire