Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


dimanche 30 novembre 2014

L'ORIGINE DE L'OBÉSITÉ

L’Horloger aveugle de Richard Dawkins, l’intelligence humanisée, nous apprend tout sur le comment de l’évolution. C’est lui qui nous  avait délivré de l’obscurantisme et des superstitions avec son célèbre Pour en finir avec Dieu.
S’il n’a aucune responsabilité dans ma phylogenèse hasardeuse, je lui dois au moins le prétexte et, en votre nom, je le remercie.
L’homme se considère comme le mammifère supérieur. Au sommet de la pyramide où il s’est placé d’autorité, il traite tout le reste avec orgueil, condescendance et malheureusement pour elles avec un mépris  qui lui donne le droit de les décimer sans remord, sans merci, sans limite.
Il se croit le chef d’œuvre de l’évolution, son aboutissement achevé, le miracle de la nature avec ses proportions exquises, ses qualités intrinsèques et extrinsèques exceptionnelles et un mérite qu’il devrait à un créateur qui aurait fait de lui un sous-lui-même. Il feint d’oublier qu’il conserve des reliquats de son cousinage ancestral avec des bestioles qu’il devrait, à défaut d’aimer, au moins respecter, par esprit de famille.
Le caractère commun est parfois larvé, à peine esquissé. Certains spécimens l’ont marqué, au point de faire d’eux des personnages de légende, des champions qui défrayent les
 pages de l’ÉQUIPE.
Nous avons ainsi ;
-      Le record du monde du saut en hauteur est de 2mètres 45 cm. Cette aptitude à s’envoyer en l’air à la verticale ne peut venir que d’une lointaine époque où l’homme, à l’état d’ébauche était au stade marsupial. Son représentant actuel est le kangourou capable de sauter, sans entrainement 3mètres 50 en hauteur et 13 mètres en longueur.-
-       
-      Les coureurs les plus rapides courent le 100 à 36 km/h, c’est la vitesse du chat ou du chien, mais très loin de celle dont est capable le guépard qui peut atteindre 112 km/h, sans se prendre pour un champion. L’homme a donc gardé d’un lointain parent un talent de coureur, amoindri par rapport à beaucoup d’autres mammifères, À sa décharge, remarquons que son orthostatisme, en plus d’une partie de son intelligence lui a fait perdre 2 pattes.
-       
-      - De son ancêtre aquatique, voisin peut-être du marsouin ou du dauphin, l’homme a conservé un goût pour l’eau et la natation. Mais le sprinteur le plus rapide fait du surplace si on le compare à un dauphin qui, lui, fend la vague à 60 km/h.
-       
-      - Il se passe de nos jours, un phénomène curieux jamais constaté avec les autres caractères hérités, souvent masqués car peu pertinents avec la vie de l’hominidé qui devenait humain par la force d’une logique mystérieuse. L’obésité galopante (le tiers de la population) fait que l’homme ressemble de plus en plus à l’hippopotame dont il a dû fréquenter, de façon biblique, un ascendant avant la préhistoire. Le gène qui commande l’accumulation de la graisse chez cet aimable quadrupède joufflu et fessu de partout et que nous hébergions d’une façon latente, a, pour une raison encore inconnue,  décidé de  cesser de se cacher.
_____________
-       


vendredi 28 novembre 2014

LA SÉLECTION PAR LA CHANCE

La chance devrait être le seul moyen d’accéder à un poste de responsabilité. Il faut abandonner les concours ; les élections, les votes à la majorité pour choisir le président, le directeur, le général en chef et les remplacer par le tirage au sort, la roulette russe, le 421, le poker etc.…Seuls ceux qui sont nés sous une bonne étoile réussissent dans leur entreprises.  Les autres font faillite, abandonnent, se perdent, se ridiculisent, dépriment, se trompent, sont trompés.

- -  Excusez-moi de vous interrompre, mais celui qui est élu prouve qu’il est chanceux 
 -Non, ce sont ses électeurs qui sont malchanceux. Mais je n’ai pas terminé. Pour des postes difficiles comme celui de président, d’autres critères sont nécessaires. Le gagnant de la loterie sera soumis à d’autres épreuves.

Il devra prouver :

-    -  qu’il n’est pas velléitaire, qu’il a de la suite dans les  idées. Cela élimine ceux et celles qui changent de partenaire comme de chemise.

-     - qu’il n’est pas menteur. Madoff a fait fonctionner longtemps sa pyramide car il avait de la chance.

-    -   qu’il n’est pas un lâche et ne dira jamais qu’il est responsable, mais non coupable.

- On peut savoir quelle méthode vous parait la meilleure.

- La plus simple : le quitte ou double…


_________

CET HOMME EST DANGEUREUX

me dit sérieusement cet ami. Même mort, Sartre reste un serial killer qui pousse les gents de l'être au néant.

____________

jeudi 27 novembre 2014

IL Y A BLESSURE ET BLESSURE

Il y a les blessures du corps qui guérissent quand elles ne tuent pas. En huit
jours  une coupure  cicatrise, en quelques semaines  un os se ressoude.

 Il y a les blessures de l'âme irréparables,  toujours saignantes 50 ans plus tard.  Elles sont causées par l'amour, la trahison, la peur, la perte, la mort, la haine, le remord ....

____________

NO FUTUR

Le passé, c'est du lourd, du solide. Il est rempli de la grande histoire et de la petite. Il est inoubliable. Le présent, c'est aujourd'hui, maintenant pour être précis. C'est instable, fluctuant, fuyant, impossible de l'arrêter. Enfin, il y aurait le futur. Il n'y a que les futurologues et les pythonisses qui savent ce qu'il sera. Ce sont des menteurs car il n'existe pas. le futur est une fiction, une utopie. Le présent le grignote avant même qu'il paraisse. Il est comme l'horizon qui recule quand on avance. Donc arrêter de rêver à des lendemains qui chantent .....
______________

L'AUTRE AUTISME

En est atteint celui qui:

- s'écoute parler.

-  prend ses aises.

- est content de lui.

- commence ses phrases par moi, je.

- veut avoir le dernier mot.

- passe le premier en marchant sur les pieds des autres.

- etc.....


____________

mercredi 26 novembre 2014

UN CONSEIL

Quand on ne sait pas réfléchir, ce n'est pas la peine d'hésiter avant de se décider.

LE CONSTAT DU JOUR

Un intelligent, quand il ne comprend pas, se traite d'imbécile. Un imbécile, quand il comprend, se croit intelligent.

UNE CERTITUDE

Si vous saviez ce qui ne vous attend pas, vous seriez moins pressé de partir.

____________

mardi 25 novembre 2014

LE DÉGOÛT DU JOUR

n  Vous n’aimez pas les chasseurs –
n  -Je les exècre.
n  -Pourquoi.
n  - Ce sont des sauvages,, des sadiques qui massacrent, pour le plaisir, des êtres sans défense, sans défaut, sans malice. Ils les tuent parce qu’ils ne supportent pas qu’ils soient libres, beaux, innocents. Ce sont des qualités qu’ils ne connaissent pas, ne voient pas, ne sentent pas.  Leur bêtise, leur appétit, leur insensibilité n’excusent pas cette violence, cet aveuglement et une hypocrisie qui leur fait proclamer être les meilleurs défenseurs de la nature-
n  - Vous les haïssez ?

n  Non, ils me dégoûtent.
________________

A BON ENTENDEUR,SALUT.

Ce  que vous ne comprenez pas vite, vous le comprenez lentement et, encore mieux,  quand vous ne l'entendez pas de cette oreille, la droite, je crois, vous l'entendez de l'autre.

_______________

lundi 24 novembre 2014

UNE VÉRITÉ QUI SE DISCUTE

Les hommes politiques ont appris des hommes d'église les raisons du succès . Il suffit d'afficher des qualités: conviction, tolérance, courage, empathie, charité, simplicité, dévouement et de cultiver ses défauts: hypocrisie, lâcheté, mensonges, parjure, fanatisme, orgueil.

______________

QUI A DIT

Je serais quelqu'un de bien et même de très bien si j'avais les qualités qui me manquent.

QUI A DIT

Je serais quelq'un de bien si j'avais les qualités qui me manquent.

dimanche 23 novembre 2014

LE SCOOP DU JOUR

Mon Honorable Correspondant au sein des instances gouvernementales m’a donné une information confidentielle.
Lors du dernier conseil des ministres, un rapport traitant du désert médical français a été débattu. Jusqu’à présent cantonné dans les campagnes, il gagne du terrain et atteint les villes de moyenne importance, créant un problème de santé public que les préfets ne savent pas comment résoudre. Les généralistes et certaines spécialités comme les ophtalmos ont disparu. Le problème est connu depuis longtemps. Les gouvernements successifs ont été incapables d’apporter une solution. Au contraire, leurs initiatives n’ont fait qu’accélérer le phénomène. --Il convient que nous rompions avec cette habitude détestable, a décrété le chef de l’ÉTAT- Je suis ouvert à toutes les propositions.
Le ministre de l’agriculture fut le premier à réagir :
-Je propose que, dans les zones sans médecin, les vétérinaires soient réquisitionnés pour assures les soins médicaux ; Le genre humain n’est qu’une sous-espèce animale et il leur sera facile de s’adapter. Nos écoles vétérinaires sont d’un excellent niveau et n’ont rien à envier aux facultés de médecine. Ils n’y a pas, chez eux, de crise des vocations. La principale opposition risque de venir de la S.S. qui aura du mal à digérer les tarifs vétérinaires qui, eux, ne sont pas encadrés.
 Des murmures divers auraient accueilli cette déclaration; personne n’ayant manifestement la moindre idée sur le sujet. Devant le silence qui d’installait un secrétaire d’état inconnu osa lever l’index pour prendre la parole :
-Pourquoi ne pas demander aux hospitaliers qui forment le gros du corps médical de consacrer la moitié de leur temps à la médecine rurale, s’ouvrant ainsi à la médecine de premier recours. Ils gagneraient, dans cette ouverture au monde réel une expérience qui leur manque cruellement.
Le jeune qui avait manifestement un compte à rendre avec l’hôpital se rassit, très satisfait, au milieu, cette fois-ci, d’un silence consterné.
Finalement le Président décida qu’une commission ad-hoc serait formée. Elle fera dans les 6 mois des propositions qui seront examinées à ce moment-là.

___________


samedi 22 novembre 2014

LES DEUX AMBITIONS

Il y a l'ambition belle, noble de ceux qui veulent faire un chef d'oeuvre. C 'est le compagnon du devoir, le peintre, le compositeur, l'écrivain , le savant, le chercheur. Il y a l'ambitieux qui se croit un chef d'oeuvre. Armé d' un orgueil fou, il veut devenir pape, général , président. Ils sont nombreux depuis toujours. Quant ils réussissent, quand leur mégalomanie triomphe, ils s'appellent César, , Louis XIV, Napoléon. Moins doués, ils seront Nivelle, Gamelin . Aujourd'hui  ils prospèrent, la médiocrité ambiante étant un terreau favorable. Incapables, incroyables, insatiables, on les connaît sous les nom de Chirac, Sarkozy, Hollande, Fillon, Copé et tant d'autres.

___________________

C'EST POURTANT SIMPLE

Pour avoir l'esprit tranquille, l'âme sereine et la conscience en paix, il suffit de ne rien devoir, de ne rien vouloir et de ne rien avoir.

______________

vendredi 21 novembre 2014

LE DISTRAIT

-Je me suis aperçu que j'avais oublié mes gants quand, à la maison, j'ai voulu les enlever.


______________

Règlement du P.M.


Le terrain de jeu :
-      Carré de 80 mètres de côté ;
-      Un but est placé au milieu de chacun des 4 côtés du carré. Il est constitué par une cage suspendue de 2 m de côté située au sommet d’un poteau de 1,5 m de hauteur. L’ouverture de la cage est à l’aplomb de la limite du terrain de jeu ;
-      Devant chaque cage de but il y a une surface de défense accessible à un seul défenseur sous forme d’une demi-circonférence de 4 mètres de rayon.
Le ballon :
-      Le ballon, sphérique, a la dimension d’un ballon de volley-ball.
Nombre de joueurs :  
-     9
Équipement des joueurs :
-      Fonction de la nature du terrain, de l’état du sol, des conditions météo.
Arbitre :
-      Id. foot
Durée du match :
-      4 périodes de 25 minutes séparées par des pauses de 10 à 20 minutes (décidé d’un commun accord par les entraîneurs et adapté aux conditions de la météo et du terrain, de l’âge des joueurs : junior 15’, senior 10’)).
Reprise du jeu après but :
-      La remise en jeu est effectuée après un but par le défenseur au pied ou en lancer à partir de sa surface de défense.
Ballon hors jeu :
-      Le corner, le penalty n’existent pas ;
-      Si le ballon sort du terrain il est remis en jeu par un joueur de l’autre équipe à la main ou au pied, à l’endroit de la sortie.
But marqué :
-      Quand le ballon entre dans le but entièrement, sous réserve qu’aucun autre joueur que le défenseur ne soit dans la surface de réparation, que le tir au but ait été effectué par un tir au pied ou un lancer à la main par un joueur à l’arrêt.
Coup franc :
-      Le coup franc sanctionne un joueur ayant commis une agression vénielle sur un joueur adverse : opposition, retard dans le lancer.
-      Le coup franc se joue à l’endroit de la faute au pied ou par un lancer.
Expulsion :
-      Elle peut être définitive ou temporaire ; l’arbitre en décide ;
-      L’expulsion sanctionne une faute volontaire, un geste dangereux, une manifestation d’antijeu telle que :
-      Coup de pied, de tête, de poing ;
-      Croc en jambe ;
-      Charge.

Tous les joueurs peuvent être défenseur de leur propre cage de but. Dès qu’il est dans la surface de défense, le défenseur peut s’emparer du ballon et le lancer à tous les moments de son action.
Toutes les parties du corps peuvent toucher le ballon, orienter ou dévier sa course, quand le joueur est à l’arrêt ou en mouvement.
Le ballon peut être saisi par une ou les deux mains d’un joueur . Il doit le relancer dans les 10 secondes, sans avancer ni reculer mais faire du sur-place, en piétinant si nécessaire pour trouver l’angle de son lancer.
Les joueurs adverses ne doivent pas s’opposer à ce lancer et restent à distance (1,5 m au minimum). Une opposition sera sanctionnée par un coup franc.
Il y a changement de côté après chaque période.
A chaque quart de temps, la remise en jeu se fait au milieu du terrain en alternance, la première est décidée par tirage au sort.


P.S. Il s’agit d’une ébauche des règles du PM Ball. Les dimensions du ballon, du terrain, de la surface de défense, de la cage des buts, de leur nombre (2 ou 4) et de celui des joueurs, la durée du match et même les règles doivent être précisées et fixées après l’expérimentation des diverses possibilités. Le règlement final devra être celui qui permet de respecter le cahier des charges et ne garder que des règles qui assurent un jeu simple à comprendre, spectaculaire à regarder et demandant aux joueurs d’être des athlètes complets : vifs, rapides, adroits des 4 membres (bon contrôle du ballon au pied comme au foot ; lancer fort et précis du ballon à la main comme au basket, au hand, au rugby).
Tous les amateurs des jeux de ballon à la main ou au pied devraient adhérer à ce sport qui permet à toutes les virtualités de s’exprimer.
Le nom de ce nouveau sport n’est, lui aussi, qu’une proposition. 


__________________


jeudi 20 novembre 2014

Le PM Ball


Préambule

Tous nos sports collectifs actuels arrivent du 19ème siècle (Foot : 1863 ; Rugby : 1823 ; Basketball : 1891 ; Handball : 1897). Deux siècles plus tard, les mœurs, les goûts, les habitudes ont changé. Le sport, lui, est resté figé dans la tradition.
Il faut sortir de ce conservatisme et inventer un sport accordé au monde nouveau qui est le nôtre. Spectaculaire, simple, combinant force, adresse, vitesse, collectif,  permettant l’exploit individuel, ce sport idéal, complet existe. En voici le principe et les règles de base.

Principe

Deux équipes s’opposent. Elles se disputent un ballon qui se joue au pied quand le joueur est en mouvement, à la main quand il est à l’arrêt.
L’objectif de chaque équipe est de marquer des buts à l’adversaire.
Le ballon doit être rentré dans une cage placée en hauteur et défendue par un seul défenseur occupant une surface de défense. Aucun autre joueur n’a le droit d’y pénétrer.

Demain, nous donnerons le règlement.

______________________


mercredi 19 novembre 2014

L'EFFET PAPILLON

50 ans après, vous pouvez vous féliciter d'avoir raté une correspondance, en gare de Vierzon.
Cela vous a  peut-être évité d'être dans l'avion qui s'est écrasé, avec 116 passagers,  le 24 juillet dernier.

___________

commentaires

Le post sur la prison de Ducos est  paru sur AGORAVOX et, parmi les commentaires, celui-ci:

-
* Dans la rue, il y a des SDF qui meurent de froid ou parce qu'ils n'arrivent pas à manger à leur faim. Ici on parle de prisonniers, des types qui sont pour beaucoup braqueurs, violeurs ou tueurs. Et eux ont à manger tous les jours. Ils ne sont pas dans des conditions d'hygiène top, on est d'accord, mais ils sont quand même mieux loti que les innocents qui n'ont pas eu de chance dehors.

Même s'ils crevaient tous dans leur crasse, ce n'est pas pour eux que je me révolterai. Il y a bien pire en dehors de ces murs. 485 SDF sont morts en France l'année dernière. 

Voici ma réponse:

La prison est un lieu d’expiation et devrait être un lieu de rédemption. Avec des prisons comme Ducos, la société - donc vous-même - devrait trembler à l’idée d’être une victime potentielle de récidivistes dont la férocité serait décuplée par le régime que vous applaudissez. Vous n’avez pas compris que, s’il y a des S.D.F. qui meurent de froid, c’est parce que les politiques et les fonctionnaires qui ont la responsabilité de la gestion de la vie publique ont le même mépris pour eux, pour nous que celui qu’ils manifestent en autorisant que des détenus vivent dans un cloaque.
________________


mardi 18 novembre 2014

LE CONSEIL DU JOUR

Vous pouvez faire facilement plaisir deux fois à un ami pessimiste, atrabilaire et hypocondriaque. Vous lui annoncez d’abord que vous êtes en phase terminale d’un cancer incurable. Sa consternation aura du mal à cacher l’intense satisfaction qu’il ne pourra s’empêcher d’éprouver, l’annonce de votre mort confirmant la justesse de son catastrophisme chronique. Puis, un mois plus tard, vous le rassurez, c’était une erreur de diagnostic. Tout est normal. Votre santé n’a jamais été aussi bonne. Il sera ravi de la bonne nouvelle.


____________

lundi 17 novembre 2014

LE CONSTAT DU SOIR DU JOUR

Ceux qui  tirent sur le vin avant de le boire l’ont triste.

_________________

LE FAIT DE DEMAIN

Le BIG TWO aura été une tentative méritoire mais vaine de la nature pour corriger les effets du BIG ONE. 

___________________.

dimanche 16 novembre 2014

PRIÈRE POUR NOTRE DAME DES LANDES



Je vous salue Notre Dame des Landes,
Landes pleines de grâce et de beautés,
Fier pays de liberté,
Les seigneurs sont contre vous,
Ils vous ont choisie d’entre toutes les terres
Pour être souillée, violée, martyrisée.
Amis étudiants, retraités, salariés et paysans,
Résistons et protégeons Notre Dame des Landes,
Luttons, sauvons sa terre, ses hôtes, son air,
Pour elle, pour nous, pour demain.
____________

DANS LA SÉRIE, ILY A :


-Ceux qui ne savent que penser car ils ne connaissent pas le sens des mots qu’ils ne savent pas écrire.

-Ceux qui ont tout gâcher dans leur vie, sauf du plâtre.

-Ceux qui croient ce qu’ils disent,  le temps de le dire.

- Ceux qui vous en veulent des conseils qu’ils ne suivront pas.


- Ceux qui n’ont jamais planté un arbre ni enfoncé un clou.

__________________

UN CONSTAT NAVRANT

Si la calomnie se propage de murmure en murmure, la rumeur préfère la clameur.

LE CONSTAT DU JOUR


Il y a les gens, les pauvres et les cumulards : les pauvres gens.

_____________________



jeudi 13 novembre 2014

FRANÇAIS, ENCORE UN EFFORT, PAR PITIÉ, INDIGNEZ-VOUS, PAR PITIÉ.

Le 16 octobre dernier, le MONDE dénonçait, sous la plume de Frank Johannes le scandale de la prison inhumaine de Ducos, en MARTINIQUE ; le journaliste décrivait l’état de délabrement du lieu et la vie effroyable à laquelle sont, en plus de l’enfermement,  condamnés les détenus. Cet article doit être lu. C’est un voyage au bout de l’enfer.
(http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/10/15/la-prison-inhumaine-de-ducos-en-martinique_4506641_3224.html)

L’abandon dont bénéficie cette prison juge un État et ses responsables, c'est-à-dire le ministre de la Justice et la Haute administration pénitentiaire. Impuissants,  incapables, indifférents, inhumains ils peuvent endosser tous ces qualificatifs infamants.

Mais il juge aussi un pays, une société. Là-bas comme ici, aucun défilé de protestation n’est venu relayer la dénonciation du MONDE. Je n’ai entendu aucune homélie d’évêques confits de compassion et de charité chrétienne. Les pétitionnaires habituels se taisent. Le pape ne s’ingère pas et le président de la République ne décrète pas l’état d’urgence à Ducos, Martinique.

Ainsi la France, un pays qui se dit civilisé, donneur de leçons universelles, soumet des hommes à un régime qui ressemble à celui que vivaient les galériens, les forçats, les bagnards sous l'ancien régime et accepte qu’une de ses prisons ressemble à un cul-de-basse-fosse. Le constat est terrible, consternant. Il montre, une nouvelle fois, que ceux qui gouvernent sont inaptes à apporter une solution à une situation insupportable, de passer des paroles aux actes et les français incapables de se révolter pour autre chose que la défense de leurs petits avantages acquis. Misère, tristesse, colère, honte et dégoût.

________________

dimanche 9 novembre 2014

UNE DÉCOUVERTE QUI VA FAIRE DU BRUIT

Mon laboratoire de recherche vient de faire une nouvelle découverte. Après la mise en évidence du pouvoir euphorisant du I, élucidé la cause de la disparition des dinosaures, prouvé que le singe descend de l'homme, expliqué la raison de l'augmentation de la longévité humaine, plus quelques autres dont je ne me souviens pas, je viens de découvrir que l'orthostatisme avait vécu et que nous entrions dans l'ère du décubitus.

Elle s'inscrit  dans la lignée des découvertes qui stupéfient par la simplicité du concept, le génie du principe et l'évidence de la solution. 

j'ai découvert que  l'intelligence dépendait de la position du sujet, qu'elle était minimale en position debout, maximale  quand, le corps suspendu par les pieds, porte la tête aux antipodes.

Plusieurs indices auraient dû alerter depuis longtemps:

---Les idées viennent en dormant. Le fait est éprouvé par chacun et l'on dort couché.

--- Les rêves et leurs fantasmagories font du rêveur le héros d'un film qu'aucun scénariste ne saurait imaginer et aucun réalisateur mettre en images.

---Les performances intellectuelles s'améliorent parce que la position allongée du dormeur permet une meilleure oxygénation du cerveau. Le sang, au lieu de s'accumuler dans la partie inférieure du corps , sous l'effet de la pesanteur, irrigue mieux le cerveau et ses cent milliards de neurones. Au lieu des 20% habituelles, le débit artériel atteint 40% et même 55%, quand la tête est en bas.

La hausse du débit artériel cérébral met au travail les 80% de neurones habituellement au chômage technique, faute d'alimentation. 

Il nous a été facile, à l'aide des tests classiques de mesure de l'intelligence, de montrer l'amélioration de celle de nos sujets témoins. Mes voisins les plus proches ont bien voulu servir de cobayes - j'en profite pour les remercier publiquement de l'avancée qu'ils ont permis à la science - Il s'agit de Mathieu  S; gendarme à la retraite, de Philippe H., cultivateur émérite, de Germaine C. secrétaire et de quelques autres qui ont préféré garder l'anonymat.

Il existe une corrélation absolue entre l'inclinaison du corps , le Q.I. et le débit carotidien :

- A la vertical, le débit est de 20%, le QI de 100 ( en moyenne.).

--A l'horizontale, le débit est de 35 %, le QI de 150 (en moyenne) .

-A la verticale, tête en bas, le débit est de 50%, le QI passe a 200. La position est mal supportée et au bout de 30 secondes, elle doit être abandonnée.

Nous poursuivons notre expérimentation au Centre de Brétigny, avec une centrifugeuse. Les premiers résultats confirment nos prévisions. Sous une accélération de 5 G ,le sujet a eu une fulgurance idéique digne d'un super- héros. Malheureusement, elle ne dure pas car la gène du retour veineux ralentit la circulation cérébrale  au point d'abaisser le QI de façon significative. 

Nous avons livré nos premières conclusions à l'ÉDUCATION NATIONALE.  Pour qu'elle cesse de former des analphabètes, elle doit, en urgence, modifier la position des élèves. L'enseignement doit se faire dorénavant en position allongée. Mieux irrigué, le cerveau des élèves sera plus réceptif, ils comprendront plus vite, mieux. Il n'y aura plus de cancres. L'inclinaison devrait être adaptée  à chacun, selon ses résultats. Pour certains, la tête devra être plus basse que les pieds.

Ma découverte offre des perspectives vertigineuses à l'intelligence humaine. J'espère qu'elle sera accueillie comme elle le mérite.

____________________





mardi 4 novembre 2014

un espoir au long cours

- Comme moi, vous croyez au paradis.

-Oui, mais moi,  je crois qu'il se trouve au bout de l'éternité !!!!!

_________________

HISTOIRE STUPIDE

- Je suis stupide, je ne comprends rien à ce que vous me dites.

- Bravo, vous venez de faire un énorme progrès.

- Merci, mais en quoi ?

- Vous venez de comprendre que vous étiez stupide !

__________________




lundi 3 novembre 2014

LES DERNIèRES NOUVELLES D'UNTEL

-  Comment allez-vous? Quelle bonne surprise? Enfin de vos nouvelles!

- On ne peut pire.

- C'est une consolation, d'où téléphonez-vous?

- D'outre-tombe.

- Toujours aussi farceur, On m'a déja appelé d'outre-Rhin, d'outre-Manche, d'outre-atlantique, mais jamais d'outre- tombe, ça se situe où?

- Près de chez moi, dans le cimetière , allée H .

- Vous seriez mort ?

- Raide mort .

- Comment un mort peut téléphoner ?

-Comme vous ,  avec un portable, Ils me l'ont laissé, au cas où je ne l'aurais été qu'à moitié et que j'aurais voulu une exhumation d'office.

- C'est le cas ?

- Non, rassurez-vous, je commence à pourrir depuis un bout de temps , j'ai perdu beaucoup de moi-même. Mais j'ai encore toute ma tête, sauf les cheveux qui  étaient partis depuis longtemps ! On n'est pas comme les poissons!

-  Qu'est que je peux faire pour vous?

- Je ne vais pas vous dicter mes mémoires d'outre-tombe. C'est un petit service que j'aimerais que vous me rendiez. Dans la tombe mitoyenne, il y a un enterré d'hier qui devait être un mélomane car ses enfants ont sonorisé le cercueil, en le branchant sur France-musique. Il devait être sourd. Cela fait un bruit d'enfer qui m'empêche de profiter de mon dernier sommeil. Est-ce que vous pourriez demander aux héritiers de baisser le son? Ce sera tout, merci d'avance et bonjour chez vous.

________________________