Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mercredi 14 mai 2014

CHERCHEURS

Il y a le chercheur d’or qui bâte le sable de la rivière, le chercheur du trésor de Jacques de Molay qui fouille dans les archives de l’Ordre des Templiers, sonde les murailles de leurs châteaux, creuse le sol des souterrains de leurs bastions, il y a le cherche-fortune qui s’exile dans un  pays de cocagne où il suffit de vouloir pour avoir, le chercheur du CNRS qui se creuse la cervelle pour y découvrir le concept, le principe, l’idée, la solution.   
    
Il y a ceux qui cherchent une terre d’asile, un toit, un repas, une pièce.

Il y a ceux qui cherchent la connaissance, la sagesse, la paix, la tranquillité, l’extase, le paradis dans un couvent, un monastère, un ashram, une thébaïde. Ils pourraient avoir tout ça, tout de suite, en mourant maintenant, proprement, gentiment, et, en prime,  le repos éternel.


 ____________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire