Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mercredi 23 avril 2014

FEU LE HÉROS

L’émotion suscitée par le départ de monsieur Ayrault du chef de l’ancien gouvernement ne montre aucun signe d’apaisement. Des pétitions circulent sur le web, dans les fêtes de village, à l’occasion des brocantes et sur les places du marché pour que son effigie figure sur un timbre postal, que son buste remplace celui de Marianne et que sa date de naissance soit déclarée jour férié .Le  boulevard Ayrault à ’Angers, ville rivale traditionnelle de Nantes vient d’être rebaptisé Jean-Marc Ayrault, un anonyme propose que Roissy soit dénommé dorénavant l’Aéroport J.-M. Ayrault en souvenir  de son addiction pour les pistes d’atterrissage et un académicien, pourtant de l’opposition propose que la loge vacante du concierge du Panthéon lui serve de résidence parisienne.

Quand s’arrêtera cette folie ? L’on prévoit déjà à l’Intérieur les mesures qu’il faudra prendre pour faire face aux débordements de l’hystérie collective qui s’emparera de la population le jour de sa disparition. 
_______



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire