Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


lundi 24 mars 2014

UN CONSEIL POUR VOS DERNIERS INSTANTS

Quand votre compte à rebours arrivera à sa fin et que plusieurs indices vous auront averti qu’il est bon, il sera temps de tirer le rideau, de baisser les bras, de retirer l’échelle, de rendre les clefs, votre chapeau et de vous préparer à faire le grand saut. Pour lui conserver quelques forces qui, croyez mon expérience, ne seront plus très vaillantes car le coma préparatoire à cette ultime épreuve en laisse peu, prenez donc la précaution – et c’est  mon conseil du jour – de fixer deux fusées solidement à vos jarrets (de celles que les viticulteurs utilisent pour se prémunir des attaques de grêle). Elles favoriseront votre expulsion terminale et l’envoi de votre belle âme au ciel, votre dernier soupir activant leur mise à feu et certifiant une parfaite synchronisation. « Il faut parfois forcer la main du destin » m’a avoué le cardinal romain qui m’a révélé ce secret connu jusqu’ici d’un petit nombre d’initiés.
__________


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire