Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


vendredi 31 janvier 2014

RENDONS À CÉSAR CE QUI APPARTIENT À CÉSAR

Sans vouloir minimiser le mérite du biologiste Robert Edwards et du gynécologue Patrick Steptoe, je signale que la naissance de l’enfant Jésus marque le premier exemple répertorié de réussite d’une fécondation in vitro. La preuve en a été apportée par sa maman qui, de notoriété publique, a toujours été certifiée et appelée « la Vierge Marie ». Cela atteste que sa grossesse ne doit rien à une opération du Saint Esprit aidé de l’archange Gabriel et tout au génie d’un médecin (ou deux) anonyme qui avait su anticiper, il y a plus de 2000 ans, les progrès de la gynécologie moderne et réalisé ce qui, à l’époque, pouvait apparaître comme un miracle. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire