Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


lundi 23 décembre 2013

INTROSPECTION DE FIN D’ANNÉE

Si je regarde mon reflet, je vois une ombre qui me ressemble et me distingue des autres. Si je me concentre sur ce que je comprends de ce que j’entends dans ma tête, je reconnais des pensées obscures, qui s’ordonnent parfois en des idées plus ou moins claires. Elles donnent des avis et des ordres qui mobilisent et activent ce qui s’appelle la vie. Pour l’embellir, l’enrichir, la faire agir, il lui faut des impressions, des sensations, des sentiments. Elle en dispose car elle est prisonnière d’un corps adapté à sa fonction et qui a les instruments qui lui en donnent les moyens.
Avec le temps, l’enveloppe, se fripe, s’épuise. Les muscles se fatiguent après s’être tant contractés. Les articulations s’ankylosent après avoir tant fléchi. Les vertèbres se tassent et ne supportent plus l’échine à la verticale. Les yeux, après avoir tant vu et les tympans après avoir tant vibré, entrent dans le flou et ont besoin de béquilles. Le moteur qui propulse les globules devient poussif. Ils ralentissent aux croisements et les artères bouchonnent. Les neurones se raréfient. Des circuits se ferment. Les mémoires s’effacent. Les souvenirs s’envolent. Ils sont remplacés par des ruminations qui tournent en boucle.
À ce moment, l’ombre ne donne plus de reflet. Il n’y a qu’une absence et dans le crâne, seul le silence retentit. Il est temps de retourner à l’éternité et au néant.

__________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire