Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


vendredi 25 octobre 2013

POUR VIVRE HEUREUX, VIVONS PEUREUX

- « Hier, vous n’osiez rien.
Aujourd’hui vous hésitez à :
·         traverser au feu rouge ;
·         changer de vitesse ;
·         dire oui ;
·         dire non ;
·         partir, entrer, courir ;
·         changer d’épicier, de boulanger, de pédicure, de voiture, de chaussures, de coiffure ;
·         parler, affirmer, conclure, démentir, parier ;
·         planter, cueillir, couper ;
·         lire, écrire, critiquer, voter, choisir, diviser, soustraire.
Demain, vous sauterez le pas, sans regarder en arrière ni où vous mettrez le pied. Vous serez César franchissant le Rubicon, Armstrong s’envolant pour la lune, le dompteur entrant dans la cage aux lionnes. Comme eux, impatient d’en finir, inconscient du danger, insouciant de l’avenir, sans doute ni peur ».
- « Vous en êtes certain ? »
- « Mon traitement est infaillible, il marche toujours ».
- « Réflexion faite, est-ce que je pourrais pas rester à aujourd’hui vers 14h-15h ? »
_________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire