Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


dimanche 28 juillet 2013

FATALITAS

Ceux qui n’aiment pas trainer leur langueur dans la monotonie de la routine, prennent le large. L’air y est plus pur, on y respire mieux, la vue porte au loin, la vie est plus vive.
À la première seconde, le paysage est étrange, différent. Dommage que le temps ne s’y arrête pas. La surprise serait constante. Mais, ici comme là-bas, il ne s’éternise pas. L’habitude s’installe dès la deuxième et le décor s’incruste. Chaque jour se répète.
Il faut aller loin pour comprendre que c’est notre banalité qui contamine tous les endroits, où nous espérions ne plus être contagieux.
__________

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire