Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


vendredi 28 juin 2013

UNE VOYOUCRATIE CHASSE L’AUTRE

Depuis toujours, il y a les forts et les faibles qui sont les dominants et les dominés qui sont les gouvernants et les gouvernés, qui sont les riches et les pauvres, ceux qui décident et ceux qui obéissent, subissent, pâtissent.
 
Hier la royauté et ses valets aristocratiques monopolisaient, avec l’onction papale, l’organisation de la société à son profit.
 
La révolution abattit les têtes à particule et les remplaça par une autre voyoucratie d’une autre origine mais de la même espèce, aussi forte, aussi dominatrice, aussi riche. Ce ne sont plus des princes, des ducs, des comtes mais des énarques, des politiciens, des inspecteurs des finances. L’aristocratie a été remplacée par une nomenklatura.
 
Ils décident des budgets, des impôts, des programmes, de la guerre, des nominations, des promotions et de combien ils gagnent.
 
Aujourd’hui comme hier leur pouvoir est absolu, leur impunité totale, leur présence irrémédiable, leur incapacité notoire. Ils n’administrent bien que leurs biens. Pour le reste, ils ne savent préparer que les défaites, des déroutes, les débâcles. Paralysés par l’orgueil, l’ambition, l’égoïsme, ils se cramponnent à leur pouvoir, à leurs prébendes, à leurs prétentions. Ils attendent, imbéciles, inconscients qu’un comité de salut public ne vienne les chasser, les expulser ou leur couper la tête en attendant l’arrivée de nouveaux forts qui deviendront des dominants vite transformés en gouvernants très riches et puissants qui …

______________

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire