Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mardi 30 avril 2013

IL Y A

  • Ceux qui croient ce qu’ils voient : la nature, ses beautés, peuplée, habitée et qui n’en demandent pas plus. Ils s’occupent, dégustent, admirent.
  • Ceux qui n’en croient pas leurs yeux. C’est trop beau pour être vrai. Il doit y avoir un Deus Ex Machina qui veut les épater et qu’ils doivent remercier.
  • Ceux qui croient ce qu’ils voient et qui ne s’y trouvent pas à leur place. La vie qu’ils mènent est un enfer, eux qui méritent un paradis. Ils sont en transit et y arriveront dès qu’ils auront quitté cette vallée de larmes où ils n’ont fait que souffrir…
_______

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire