Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


dimanche 31 mars 2013

ANNIVERSAIRE DE L’HISTOIRE LA PLUS EXTRAORDINAIRE

De notre historien spécial, sur le terrain :
« Nous venons d’être témoins d’un fait nouveau dans l’histoire dont nous avons déjà parlé dans une édition précédente. Vous vous rappelez le tragique dénouement de ce qui apparaît, de plus en plus, comme une erreur judiciaire faisant suite à une bavure policière.
Un jeune nazaréen, leader d’un groupe de garçons issus de milieux divers, de familles honorablement connues, des bords du lac Tibériade et des alentours, avait été interpellé en début de semaine par la police de l’occupant. Cette arrestation, opérée brutalement, faisait suite à une dénonciation qui, maintenant que les esprits se sont apaisés, apparaît comme étant calomnieuse.
Ses propos enflammés ont été déformés car ils dérangeaient les intérêts de responsables implantés dans le paysage politique et dans le monde des affaires.
Après son procès bâclé, à huit-clos, sans que la défense ait pu s’exprimer, il a été condamné à la peine capitale et exécuté avec d’autres criminels étrangers à l’affaire.
La famille très éplorée, les amis effondrés ont enlevé le corps du supplicié et l’ont enterré, selon la coutume.
La grande nouvelle qui commence à se répandre, à faire du bruit, je l’ai moi-même constatée, est que la pierre tombale a été déplacée et que le corps a disparu. Des témoins dignes de foi l’auraient aperçu et quelques uns lui auraient même parlé, le trouvant en bonne santé. Ils parlent d’un miracle. Nous espérons pouvoir bientôt vous en dire plus sur cette histoire dont on reparlera encore certainement dans les jours à venir ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire